Self Love, le projet qui libère les femmes des commentaires sur leur physique

La photographe américaine Jess Fielder a photographié 17 femmes pour les aider à se libérer des commentaires sur leur physique. Un projet inspirant qui prône l'amour de soi. 

Trop mince, trop ronde, trop petite, trop grande, trop apprêtée, trop négligée... Le physique des femmes est constamment jugé. Quels que soient l'âge, l'appartenance sociale ou la profession, toutes ont déjà entendu des remarques sur leur apparence.

De l'éternel  "sois plus mince", au "tu devrais prendre soin de toi", en passant par des "ce T-shirt te va bien" plein de bonnes intentions, il semblerait que leur corps soit un sujet de la plus haute importance. Alors que les femmes ne demandent bien souvent l'avis de personne, leur apparence est visiblement un sujet qui nécessite le commentaire ou la validation de tout un chacun.

Publicité

Nous pouvons le remarquer notamment en politique ou au cinéma, quand la coiffure ou la tenue des femmes accapare le discours médiatique alors que ces thématiques ne sont que très rarement abordées pour leurs homologues masculins. Dans son ouvrage, Petit traité contre le sexisme ordinaire, Brigitte Grésy, secrétaire générale du Conseil supérieur de l'égalité professionnelle pose un constat :

"En toutes circonstances, même les plus officielles, les hommes, on les écoute ; les femmes, on les regarde."

Publicité

Traduction : "Tu as besoin d'un peu de viande sur tes os" 

"Vous ne devez la beauté à personne"

C'est pour lutter contre cette prédominance de l'apparence physique, que la photographe américaine Jess Fielder a réalisé sa série Self Love ("Amour de soi" en français). Comme le rapporte le site Aufeminin, l'artiste se serait inspirée d'une citation de l'auteure américaine Erin McKean :

"Vous n’avez pas à être belles. Vous ne devez la beauté à personne. Pas à votre petit ami/époux/partenaire, pas à vos collègues, et encore moins à des hommes inconnus dans la rue. Vous ne la devez pas à votre mère, vous ne la devez pas à vos enfants. Vous ne le devez pas à la civilisation en général. La beauté n’est pas un loyer que vous payez pour occuper l’espace féminin."

Publicité

Dans un champ de coton en plein milieu du Mississippi, l'artiste a photographié 17 femmes, âgées de 12 à 76 ans. Dans un premier temps, elle leur a demandé d'écrire sur un morceau de carton un commentaire qu'elles avaient pu entendre et qui aurait amoindri leur confiance en elles.

Traduction : "Tu es trop jolie pour ce maquillage"

Publicité

Dans un second temps, elles devaient aussi écrire une affirmation qui n'avait rien à voir avec leur apparence physique. Comme le souligne Les Inrocks, Jess Fielder a déclaré "adorer le moment où leurs visages et leurs attitudes changeaient en tenant la seconde pancarte".

Ce sujet semble fédérer les internautes : en seulement une semaine les images ont été partagées plus de 300 000 fois et ont reçu plus de 150 000 likes. Un projet engagé, qui s'inscrit dans la tendance body positive, qui tente de faire bouger les lignes.

Vous pouvez retrouver le travail de Jess Fielder son site personnel ou sa page Facebook.

Par Lisa Miquet, publié le 05/08/2016

Copié

Pour vous :