Les portraits psychédéliques et lumineux de Michael Northrup

Pour étendre ses horizons, Michael Northrup se défait du noir et blanc et nous plonge dans un univers mystique coloré.

Après avoir suivi des cours de photographie à l’université de l’Ohio en 1981, Michael Northrup déménage à Baltimore où il collabore avec différentes marques. À ses débuts, il ne travaille qu’avec un appareil photo classique et n’utilise que la lumière du jour, mais il s’en est vite lassé.

Publicité

Au fil du temps, il s’est inspiré d’artistes tels que Weegee, Joel Edgerton et Diane Arbus, et a décidé de ne pas se limiter à un seul style, en passant du noir et blanc à la couleur après s’être acheté un nouvel appareil photo à la fin des années 1960. Dans une interview pour Vice, il raconte : "J’ai voulu jouer avec des éclairages colorés et donner l’impression que le pays des merveilles se trouvait de l’autre côté. Et avec ce beau papier peint floral, je ne pouvais pas me planter."

Dans sa série photo Strobacolor, l’artiste nous livre des portraits surréalistes en nous plongeant dans un univers fantastique. Il s’intéresse à la juxtaposition de la couleur du sujet à celle du paysage en fond, rendant ses modèles tantôt bleus, tantôt roses. Un effet mystique qu’il arrive à produire en plaçant un filtre coloré sur son flash.

Publicité

Publicité

Publicité

Par Dounia Mahieddine, publié le 19/12/2017

Copié

Pour vous :