OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Takehiko Nakafuji capture l’insaisissable Tokyo

Comment immortaliser la tentaculaire capitale nippone ? Source intarissable d’inspiration pour Takehiko Nakafuji, la ville natale de ce photographe renommé se dessine en images gracieuses et granuleuses.

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Intéressé par les changements politiques, économiques et sociaux, Takehiko Nakafuji a dévoilé derrière son objectif aussi bien Berlin après la chute du Mur que les anciennes capitales soviétiques jonglant entre le souvenir d’un passé révolu et l’espoir d’un futur enchanteur.

Publicité

Mais les voyages lointains le ramènent inexorablement aux racines. Le photographe est revenu à bon port en 2010 afin de tenter de saisir l’âme de Tokyo, en devenant flâneur. Popularisé par Baudelaire au XIXe siècle, le flâneur est décrit comme un homme citadin amoureux de la ville et ses bruits, centré sur ses propres réflexions au milieu de la foule et avide de découvertes. Se promener dans Tokyo sans but prédéfini, simplement porté par la valse du hasard, séduit ce baroudeur.

En enrichissant sans relâche depuis une dizaine d’années sa série Street Rambler, il déroule un portrait de Tokyo qui s’avère à la fois fascinante et déroutante. Il compare souvent la mégalopole à un monstre autour duquel s’entortillent petites maisons et imposantes tours. Néanmoins, si Tokyo peut effrayer par son immensité et ses paradoxes, elle éblouit avant tout Takehiko Nakafuji et les adeptes de son travail.

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Publicité

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Publicité

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Tokyo

© Takehiko Nakafuji

Publicité

Par Solenn Cordroc'h, publié le 17/11/2017

Copié

Pour vous :