The Blind Photographer, l'ouvrage qui met en avant les photographes malvoyants

The Blind Photographer est un livre qui recense des photos prises par des photographes malvoyants, une initiative qui montre que cette discipline artistique n'est pas réservée à ceux qui possèdent une vue parfaite. 

Blind-4

© Gerardo Nigenda, 2007

On parle souvent de "l'œil du photographe", mais la photographie n'est pas qu'une histoire de vision. L'acte photographique est avant tout un moyen de faire passer des émotions, un message ou encore de témoigner d'un instant. De ce fait, les personnes malvoyantes ont tout autant leur place dans cette pratique : si la surdité de Beethoven ne l'a pas empêché de devenir l'un des plus grands compositeurs de l'histoire, des problèmes de vue n'empêcheront pas certains artistes d'être des photographes reconnus.

Publicité

Tanvir Bush, productrice, réalisatrice et photographe est malvoyante. Elle est aussi l'auteure d'un livre intitulé The Blind Photographer (Le Photographe aveugle, en français). Dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian, elle parle de son rapport à la photographie :

"Vous pouvez vous sentir très observé quand vous êtes avec votre chien-guide. Prendre des photos est une manière positive de diriger cette énergie simplement en retournant ce regard avec votre appareil photo. D'une manière très concrète, la photographie m'a libérée."

Des images mentales

L'importance de "voir sans la vue" est aussi primordiale pour la photographe mexicaine Gina Badenoch, qui encourage "les personnes aveugles à se connecter avec le monde des voyants en utilisant le langage de la photographie". Elle explique, toujours dans les pages du Guardian, que les gens ne la prenaient pas au sérieux quand elle parlait de photographies réalisées par des personnes malvoyantes. Les gens considéraient qu'un tel projet était totalement impossible, estimant que la vue était l'unique moyen qui permettait de réaliser d'une image.

Publicité

"Le processus de création d'une photographie implique également le sentiment, l'histoire, la perception. Lorsque vous écoutez la radio ou lisez un livre, vous créez des images fixes dans votre tête, parce que nous voyons avec notre cerveau. C'est ainsi pour les personnes aveugles, qui pour percevoir leur environnement, créent des images."

Blind-1

© Evgen Bavcar

De véritables avancées technologiques 

Les appareils photo actuels étant conçus pour des personnes voyantes, on peut se demander comment font les personnes malvoyantes pour choisir leurs cadrages et créer leurs compositions. De nombreuses alternatives existent : si certains photographes travaillent avec des assistants qui les conseillent sur la position de l'appareil, des avancées technologiques permettent aussi d'acquérir une plus grande autonomie. L'université de Californie à Santa Cruz a récemment développé une application qui propose aux photographes malvoyants de se passer du déclencheur, souvent difficile à localiser, et de le remplacer par un simple geste de la main. D'autres technologies fonctionnant sur la reconnaissance faciale ou le contrôle vocal ont également été développées ces dernières années, rendant la photographie encore un plus accessible.

Publicité

Ces outils permettent aux photographes de mettre en images leurs émotions, de proposer une vision imaginative du monde et de leur réalité. Fasciné par la poésie qui en émane, le célèbre photographe Martin Parr considère que le livre The Blind Photographer est une véritable révélation.

Blind-2

© Michel Smither, 2009

Blind-3

© Evgen Bavcar

Publicité

Blind-5

© Aarón Ramos

Par Lisa Miquet, publié le 23/08/2016

Copié

Pour vous :