La culture bohème et gitane mise à l’honneur par Iain Mckell

Iain Mckell nous offre un aperçu du mode de vie d’un groupe de gitans, dont la culture est construite autour d’idéaux de liberté et de simplicité.

C’est en 1985 que le photographe Iain Mckell revient d’Angleterre, où il a passé quelques années de sa vie. En zappant sur sa télévision, il est tombé sur ce groupe de rebelles punks et anti-Thatcher, qui ont quitté Londres en caravane pour s’installer près d’une campagne, bien loin du brouhaha de la ville.

Publicité

Fasciné par leur style hippie et leur mode de vie nomade, il décide de sillonner les routes anglaises en bus auprès d’eux après que le journal The Observer lui propose d’aller faire un documentaire. Il confie à AnOther Mag : "J’ai senti que quelque chose de nouveau et de passionnant se passait en Grande-Bretagne. Il y avait un nouveau mouvement de protestation pour les jeunes."

"Il existe une autre façon de vivre"

Iain Mckell y retourne quinze ans plus tard, en 2001, avec l’intention de prendre plus de portraits. Il découvre une sous-culture toujours aussi forte, qui a abandonné le bus pour des calèches et des chevaux. Cependant, les membres de cette communauté n’avaient nulle part où aller, n’avaient même pas de travail, mais ce qu’ils avaient leur suffisait amplement.

Découvrant une culture complètement différente de la sienne, et même de celles du reste du monde, le photographe britannique a immédiatement su qu’il voulait travailler sur ce projet-là. Néanmoins, il ne se doutait pas qu’il allait y passer les dix prochaines années de sa vie.

Publicité

"Il s’agit de soulever la question de la façon dont nous percevons les voyageurs et de réexaminer notre propre existence. Au plus profond de nous-mêmes, nous avons tous un désir de nature et de liberté. Le sentiment qu’il existe une autre façon de vivre et l’envie de remettre en cause les standards établis pour créer une vie pleine."

On trouve une jolie douceur dans les clichés. Iain Mckell choisit de fuir le style conventionnel du documentaire photo et capture des instants de vie comme des photos de mode, parfois accompagné de son amie Kate Moss, présente sur quelques images où on la voit chevauchant un cheval ou habillée d’un long manteau en fourrure.

Cependant, le photographe ne souhaite pas romantiser ce mode de vie qui est bien difficile : économiser, réduire les consommations d’énergie, ne pas dépenser beaucoup d’argent et conserver une certaine indépendance ne sont pas des choses faciles.

Publicité

"C’est ironique, mais pour moi, ce mode de vie ce n’est pas le passé, c’est l’avenir", explique-t-il cependant. De ce long voyage bohémien et inspirant est né The New Gypsies (en français, "les nouveaux gitans"), un livre qui regroupe cette décennie d’images et que vous pouvez retrouver à la Fnac.

Publicité

Par Dounia Mahieddine, publié le 21/07/2017

Copié

Pour vous :