La triste beauté des glaciers en pleine fonte vus d'en haut

À travers de splendides photos aériennes, le photographe Timo Lieber nous sensibilise aux effets du changement climatique.

© Timo Lieber

© Timo Lieber

Pour sensibiliser au réchauffement climatique, Timo Lieber a une manière de faire très esthétique. Son dernier projet, THAW, réunit une collection d'images aériennes des glaciers du Groenland et raconte une histoire sur la vulnérabilité de notre planète. Spécialisé dans la photographie aérienne, Timo, qui a placé au cœur de son travail le paysage, a visité les calottes glaciaires du Groenland afin de prendre en photo les lacs qui s'y forment.

Depuis un hélicoptère, il immortalise notre monde, dans ce qu'il a de plus beau et de plus triste. Les photos s'apparentent à des peintures abstraites. La balance des couleurs, le bleu saturé dévorant le blanc neigeux, invite à considérer ce paysage sous une nouvelle perspective et capte le spectateur.

Pendant son périple, il était assisté par le Scott Polar Research Institute de l'université de Cambridge. Sur son site, il déclare :

"THAW est plus qu'un projet photographique, c'est une collaboration entre la science, la nature et notre capacité à discuter de tout cela à travers des photos. J'ai rencontré les scientifiques d'un camp sur la calotte glaciaire et j'ai été impressionné par l'échelle du paysage ainsi que la gravité des problèmes qu'on associe à cette fonte des glaciers.

Cette série montre la vitesse à laquelle les lacs et rivières bleus se forment sur la banquise groenlandaise − un des endroits les plus inaccessibles au monde. Ici, l'effet dramatique du changement climatique se voit plus que partout ailleurs dans le monde."

En effet, depuis 2009, le Groenland a perdu environ 380 milliards de tonnes de glace par an : trois fois plus qu'en Antarctique. Cela fait peur. Même si c'est joli.

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

© Timo Lieber

Vous pouvez suivre ce projet sur InstagramFacebook et Twitter.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 10/03/2017