Trailer : un road movie en hommage à la pellicule Kodachrome

Avis à tous les amateurs de road movie et de photographie argentique, un film réunissant vos deux passions sortira le 20 avril sur Netflix, avec Ed Harris en tête d’affiche.

Ce mois-ci, vous pourrez découvrir Kodachrome, un film réalisé par Mark Raso suivant la trajectoire d’un homme incarné par Ed Harris, célèbre photographe en fin de vie, et de son fils qui veulent se rendre dans la ville de Parsons dans le Kansas, chez Dwayne’s Photo Service : le dernier laboratoire développant des pellicules Kodak Kodachrome. Au moment où la photographie argentique meurt à travers le pays et où tous les laboratoires photo sont menacés de disparaître les uns après les autres, le photographe voudrait faire développer ses dernières pellicules.

Dans ce road movie, on retrouvera Jason Sudeikis, Ed Harris et Elizabeth Olsen au casting. L’intrigue est inspirée de faits réels : Dwayne’s Photo Service a vraiment existé et a été le dernier laboratoire photo aux États-Unis qui développait encore des pellicules Kodachrome. Dwayne’s Photo Service a développé la dernière pellicule Kodachrome le 30 décembre 2010, un an après que Kodak a arrêté de commercialiser ses pellicules.

Douce nostalgie

Le Kodachrome était un film couleur produit jusqu’en juin 2009 par Kodak. D’abord pensée pour le cinéma, cette pellicule a été inventée par Leopold Godowsky Jr. et Leopold Mannes, et brevetée en 1915 par un certain J. G. Capstaff. C’est en 1935 qu’elle est introduite sur le marché du cinéma au format 16 millimètres. L’année suivante, le Kodachrome est disponible au format 8 et 35 millimètres, pour le cinéma, puis pour des appareils photo de petit format qui commençaient à se répandre à cette époque.

© Netflix

Cette pellicule était largement utilisée par les grands professionnels du métier, notamment par Guy Bourdin, Harry Gruyaert, Ernst Haas, Peter Knapp, et la plupart des photographes travaillant pour National Geographic. Elle pouvait être développée dans 25 laboratoires à travers le monde. La dernière pellicule Kodachrome produite a été donnée par Kodak au photographe Steve McCurry qui s’en est servi à bon escient pour réaliser des portraits et des prises de vues des rues à New York.

Parmi les portraits, figuraient deux photos de l’acteur Robert De Niro. Il a ensuite été en Inde, puis a gardé les trois dernières photos pour Parsons, la ville où est situé le laboratoire Dwayne’s Photo Service. Cette pellicule a été développée le 13 juillet 2010 dans ce même laboratoire. Le Kodachrome s’est éteint après 74 ans de fabrication, le 22 juin 2009. Cette pellicule couleur était la plus vendue au monde, mais le désintérêt général pour l’argentique a eu raison d’elle, face à la concurrence numérique.

Rendez-vous donc le 20 avril prochain, sur Netflix, pour revivre l’histoire de cette pellicule à travers la passion d’un vieil homme et un road trip initiatique jalonné de problèmes familiaux et de réconciliations.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 12/04/2018