Contre la morosité, Ramzy Masri imagine le monde comme un arc-en-ciel

Fatigué de la morosité et de l’austérité de la ville de New York, Ramzy Masri décide de repeindre en mille et une couleurs les infrastructures de sa ville. Mais pas que.

Publicité

Ras-le-bol du temps gris et monotone ? L’architecture de votre ville vous paraît fade et sans vie ? Le photographe et designer américain Ramzy Masri a la solution pour égayer et colorer vos journées. Muni d’une tablette graphique, il redonne vie au monde en habillant les immeubles de fantaisie et en peignant des paysages aux couleurs de l’arc-en-ciel. Son but ? Susciter de l’optimisme à travers le monde et l’imaginer comme une grande marche des fiertés. Il raconte dans une interview à Creators :

"New York peut être un endroit difficile à vivre, où l’on se sent seul et j’espère que mes images offrent aux gens un nouveau regard sur la ville. J’adore prendre les grands bâtiments de ma ville et imaginer à quoi ils ressembleraient s’ils étaient peints de couleur vive.

Je choisis généralement des éléments répétitifs comme des colonnes, des fenêtres ou des escaliers qui sont faciles à 'arc-en-cieliser'. Il faut également noter que je suis gay et fier de l’être et je pense qu’il y a quelque chose de punk à se réapproprier et réimaginer le monde comme une immense Gay Pride."

Il a commencé par New York avant de conquérir le reste du monde. L’artiste arrive à transmettre dans de simples clichés son dynamisme et sa bonne humeur. Il enjolive le milieu urbain et transforme tout ce qui l’entoure en un feu d’artifice de couleurs : de la statue de la Liberté à la tour de Pise, en passant par le Golden Gate, il nous plonge au beau milieu d’un univers acidulé et psychédélique qui va vous donner un tout autre point de vue sur l’architecture.

Publicité

Publicité

Publicité

Suivez cet artiste sur Instagram et Spotify.

Par Dounia Mahieddine, publié le 19/09/2017

Copié

Pour vous :