Par Donnia Ghezlane-Lala

À l'occasion de son exposition à la Cité de la mode et du design à Paris, le photographe suisse Peter Knapp nous parle de six photos qui ont marqué sa carrière.

Jusqu'au 10 juin 2018, l'œuvre de Peter Knapp est mise à l'honneur sous le signe de la mode, à la Cité de la mode et du design. À travers plus de 100 photographies (dont certaines inédites) affichées dans deux salles, l'exposition "Dancing In the Street, Peter Knapp et la mode 1960-1970" retrace "l'affranchissement des femmes pendant deux décennies de mode placées sous les signes de l'audace et de l'émancipation".

Outre le fait d'avoir été témoin des bouleversements dans le milieu de la mode durant ces deux décennies, il a pu mettre en images l'une des périodes les plus iconoclastes de l'histoire de la mode. Comme l'explique la co-commissaire de l'exposition, Audrey Hoareau :

"Avec Peter Knapp, les filles s'envolent, des silhouettes aux allures futuristes nous toisent et des paires de bottes griffées trottinent dans les rues de Paris. La période est propice. Les décennies 1960 et 1970 sont pour la mode et plus largement pour les esprits, synonymes de liberté, de créativité."

Officiant dès 1960 et pendant de nombreuses années en tant que directeur artistique du magazine Elle et travaillant pour les plus prestigieuses publications telles que Vogue ou Stern, il a pu collaborer avec Courrèges, Dior, Saint Laurent ou Cardin, en réinventant la photographie de mode et en se renouvelant sans cesse pour se fondre dans l'ère du temps.

"Dancing In the Street, Peter Knapp et la mode 1960-1970", exposition à la Cité de la mode et du design, jusqu'au 10 juin 2018.