Virtuose de la lumière, Barbara Cole offre des photos façon peintures à l’huile

Quand la photo a des airs de peinture, le terme de photographie prend tout son sens.

© Barbara Cole

En grec ancien, le mot "photographie" signifie "peindre avec la lumière" et l’artiste canadienne Barbara Cole l’a bien compris. Ses photographies ressemblent à des peintures à l’huile. Jouant avec cette ambiguïté depuis plus de 30 ans, Barbara Cole se considère comme "une peintre qui utilise des outils photographiques traditionnels".

Sur son site Web, elle explique sa démarche :

"Je travaille cette toile avec une boîte à outils qui comprend des nuages, des reflets, des feuilles de plastique, des personnages enveloppés de tissu mais aussi avec l’ouverture, la vitesse d’obturation et l’éclairage artificiel."

Pour cela, l’artiste a mis en place des dispositifs photographiques qui lui sont propres. Elle photographie d’en haut afin d’aplatir la perspective, et elle construit ses images dans un huis clos en essayant de shooter le maximum sur place afin d’éviter d’avoir trop recours aux logiciels de retouche par la suite. Surtout, elle photographie la plupart de ses images sous l’eau :

"Au cours de la dernière décennie, ma pratique a exploré le milieu de l’eau, qui est devenue une lentille naturelle qui recentre et réinterprète mon esthétique picturale. L’eau me permet de déplacer la figure humaine de manière non conventionnelle. […] En voyant à travers l’eau plutôt qu’à travers l’air, je suis en mesure de réimaginer la nature de notre relation à notre environnement."

On découvre alors un jeu habile de suppositions entre eau, lumière et silhouette. Les vêtements flottent, les corps sont en lévitation, les mouvements semblent graciles. Les images sont parfois presque abstraites, une direction dans laquelle l’artiste semble vouloir aller puisqu’elle explique "s’avancer lentement vers une dissolution presque totale de la figure". Des images éthérées qui nous embarquent à la frontière entre rêve et réalité.

© Barbara Cole

© Barbara Cole

© Barbara Cole

© Barbara Cole

© Barbara Cole

Vous pouvez retrouver le travail de Barbara Cole sur son site personnel.

Par Lisa Miquet, publié le 20/07/2018