Pour bousculer les préjugés, Yumna Al-Arashi photographie des femmes en niqab au Yémen

Dans sa série Northern Yemen, Yumna Al-Arashi tire le portrait de femmes portant le niqab dans le pays de ses parents, le Yémen, afin de bousculer les préjugés sur leur prétendue oppression.

Northern Yemen (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen. (© Yumna Al-Arashi)

La vie de Yumna Al-Arashi est bien remplie. En 2016, elle est passée de Los Angeles à New York, travaillant dans le même temps en Jamaïque, au cœur de la frontière syro-libanaise, et à Paris, Londres et Anvers. Née en 1988 à Washington, l’artiste propose des photographies aux parfums divers, entre images personnelles, intimes et séries plus conceptuelles.

Publicité

La photographe combine sa sensibilité artistique à son expertise en politique internationale (elle s'est spécialisée dans l'étude du Moyen-Orient) afin de proposer un travail documentaire et esthétique. Dans Northern Yemen, elle se concentre sur les paysages du pays de ses parents, qu’elle place en arrière-plan de portraits de femmes vêtues de niqabs. 

Devant les vallées rocheuses et les cieux embués yéménites se dressent ces femmes drapées de noir, puissantes, aux allures de super-héroïnes, comme le souligne l’artiste dans cette interview accordée au site Artsy :

"Il y a cette idée prévalente selon laquelle une femme qui couvre son corps ou ses cheveux est complètement opprimée, et c’est un point de vue que je n'ai jamais partagé. Toute ma vie, j’ai été entourée de femmes musulmanes qui se couvraient, et ce sont de vraies badass, avec énormément de profondeur, autant que les femmes non voilées que j’ai rencontrées. En tant que musulmanes, nous sommes souvent réduites à une seule catégorie. Je voulais faire valser ces stéréotypes." 

Publicité

Photographier, documenter et rétablir sa vérité

Il serait très réducteur de coincer Yumna Al-Arashi dans une seule catégorie. Musulmane d’origine arabe ayant grandi aux États-Unis, elle condense plusieurs identités et occupe deux territoires : la photographie et la politique internationale. Elle parvient à immortaliser avec beaucoup de sensibilité les problématiques qui lui tiennent à cœur. Son père étant diplomate, elle a raconté à Dazed avoir toujours été intéressée par la politique :

"J’étais seulement à l’école primaire quand les attentats du 11 septembre sont survenus et ceux-ci m’ont vraiment ouvert les yeux sur toute une partie de mon identité, dont les gens parlaient chaque jour. Je me souviens avoir ressenti beaucoup de confusion quand je pensais à mes racines et à comment elles étaient représentées. J’ai commencé à vraiment m’intéresser à l’histoire et à la culture du Moyen-Orient, qu’aucune chaîne d’infos ne rapportait jamais."

Tout comme elle ne se résume pas à une seule identité ni ne se restreint à un seul domaine d’activité, Yumna Al-Arashi n’hésite pas à toucher à des sujets considérés comme tabous, à l’instar des questions relatives à la sexualité et à son contrôle, notamment concernant les femmes : "Je pense que le contrôle de la sexualité est à l’origine du contrôle de tous les pouvoirs au sein d’une société. Être capable de mettre en lumière la sexualité des femmes est une étape incroyablement importante pour exprimer leur liberté et leur humanité." Aussi érotiques que puissantes, les images de Yumna nous font voyager géographiquement et intellectuellement.

Publicité

Northern Yemen (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen. (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen. (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen. (© Yumna Al-Arashi)

Publicité

Northern Yemen (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen. (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen (© Yumna Al-Arashi)

Northern Yemen. (© Yumna Al-Arashi)

Vous pouvez retrouver le travail de Yumna Al-Arashi sur son site personnel.

Par Lise Lanot, publié le 23/05/2017

Copié

Pour vous :