Brand

Notif' : 5 comptes à suivre en cette période de grand froid

Vous avez une notification ! Bons plans et inspirations, restez connecté·e·s aux dernières tendances photo avec Orange

 
Pour arrêter de pester contre le froid qui sévit un peu partout en métropole, voici notre sélection des plus beaux comptes célébrant les paysages enneigés.

Publicité

Eventyr met à l’honneur les aurores boréales

Publicité

À bientôt 35 ans, Even Tryggstrand n’a pas fini d’être ébloui par les étoiles nordiques qui l’ont vu naître. Actuellement basé à Tromsø en Norvège, il partage sur son compte Instagram des images étourdissantes de la beauté surréelle des aurores boréales.
 
Son compte est semblable à un feu d’artifice de couleurs tout à fait naturelles. De belles bleues, rouges et vertes constituent son fil sublimé par des explosions lumineuses qui nous sont totalement inhabituelles. Pour souligner l’immensité des paysages dans lequel il évolue, il place souvent au premier plan de ses photographies un modèle, un animal ou une habitation, soulignant ainsi la petitesse de l’homme face à la grandeur des paysages offerts par la nature.

Publicité

 
S’il sera effectivement difficile de reproduire les images d’Even Tryggstrand loin des aurores boréales, son utilisation du grand-angle et de drones donne des idées pour rendre ses photos de paysages impressionnantes.
 

Publicité

Mountain Lover partage ses aventures sportives montagnardes

Amateur d’activités en plein air, Mathäus Gartner s’en donne à cœur joie dans les montagnes autrichiennes. Originaire du Tyrol, le jeune homme associe sur son compte Instagram ses deux passions principales : la photographie et les sports d’aventure.
 
Il partage de nombreux souvenirs de ses expéditions sur les sommets des Alpes orientales. Qu’il parte pour des virées à vélo, des randonnées ou des nuits à la belle étoile, l’amateur de sensations fortes nous donne envie de prendre un bon bol d’air frais. Qu’il se plante face à des pentes enneigées, des pics rocheux ou des lacs turquoise, Mathäus Gartner ravira même ceux qui ne chaussent leurs skis que pour le plaisir de la raclette.
 
Pour imiter les images de Mathäus Gartner, il n’y a pas de secret. La clef est de s’amuser et d’improviser des séances photo à plusieurs lors de sessions 100 % adrénaline. L’expérience permettra de déterminer l’angle le plus propice à adopter pour immortaliser une giclée de neige en snowboard ou une ascension particulièrement difficile.
 

Jannik Obenhoff explore la nature à travers l’Europe et l’Asie

C’est une myriade de bleus qu’affiche le compte Instagram de Jannik Obenhoff. Face à ses images aux tons froids, on ressentirait presque des frissons. À moins de 20 ans, le jeune photographe s’amuse avec les jeux de brouillard et de reflets que lui offrent les campagnes allemandes.
 
Bien qu’admiratif de son pays natal, il ne boude pas pour autant les merveilles du monde et s’attaque avec talent aux falaises d’Étretat, aux îles norvégiennes, à la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge de Moscou ou à Madère, au Portugal.
 
Jannik Obenhoff s’épanouit dans l’art de la photographie depuis ses 14 ans. Il a eu le temps d’exercer son regard sur la nature. Et s’il y a bien un talent à ne pas négliger quand on est chasseur d’images, c’est d’ouvrir l’œil. Qu’on soit dans un fjord ou dans sa petite campagne, une symétrie, des contrastes de couleurs, de textures ou des formes particulières feront toujours leur petit effet.
 

Giulio Groebert, l’amoureux du patrimoine

Muni de son appareil photo, Giulio Groebert s’intéresse aux solides demeures de pierre qui peuplent l’Allemagne et ses pays voisins. Si le jeune homme est clairement attiré par les paysages de nature glacée et les tons vert bleuté de l’hiver, il affectionne aussi particulièrement les traces des siècles passés.
 
D’origine allemande, le photographe est servi dans son pays natal, qui compte nombre de châteaux soigneusement dispersés dans les vastes forêts du pays. Giulio Groebert cadre ses images de façon à entourer ces bijoux, qui datent souvent du Moyen Âge, quasiment exclusivement de verdure, nous faisant ainsi perdre toute notion du temps. En plus de cette particularité, il s’intéresse également aux petites bicoques et cabanes perdues dans la nature.
 
Pour faire sortir du lot son compte sur les réseaux, se trouver une spécialité est toujours une bonne idée. Ensuite, faire preuve d’inspiration et de créativité est indispensable. Jouer avec les profondeurs de champ, directement depuis les réglages de son appareil ou en superposant plusieurs plans.
 

Alex Strohl, la star d’Instagram

Avec ses 2 millions d’abonné·e·s au compteur, Alex Strohl règne en maître sur le game des chasseurs d’images de nature. Il partage avec ceux et celles qui le suivent sa vie de rêve, faite de road trips et d’activités aquatiques et terrestres. La valeur ajoutée de son compte réside dans le fait qu’au lieu de nous rendre envieux, il nous fait voyager grâce à ses photographies d’une grande qualité.
 
Les couleurs et la composition des images, de même que l’agencement général du feed, sont très travaillées et la sélection proposée est variée. Ainsi, au milieu de deux chaînes de montagnes, il n’est pas impossible de tomber sur un détour dans un désert aride.
 
Pour adopter le style d’Alex Strohl, il est évidemment nécessaire de soigner la composition et la retouche de ses photos. Devenir influenceur·se et gagner assez d’argent pour pouvoir parcourir le monde et partager ses photos avec le plus grand nombre n’est pas non plus négligeable.
 
 

Par Orange, publié le 08/02/2019

Copié