"Du Cambodge à Paris", l'instagrameur VuTheara inaugure son exposition

Du téléphone au grand format, l'instagrameur VuTheara inaugure sa première exposition dans le marais intitulée "Du Cambodge à Paris".


VuTheara Kham, photographe français d'origine cambodgienne vivant actuellement à Paris, a connu une ascension particulièrement rapide dans le domaine de la photographie. S'il faut des dizaines d'années à certains artistes pour se faire connaître, VuTheara a, quant à lui, commencé la photographie en 2011 en découvrant l'application Instagram. C'est à Paris tout d'abord qu'il a travaillé son œil, immortalisant les ruelles de la capitale à l'aide de son téléphone et faisant évoluer son univers peu à peu.

Fasciné par les paysages urbains et la rue, il dompte la lumière et capture des clichés idylliques des endroits qu'il visite. Jouant avec les points de vue et la perspective, son travail a très rapidement été remarqué et suivi sur Instagram, puisqu'il cumule aujourd'hui plus d'un million d'abonnés sur la célèbre plateforme — faisant de lui l'un des photographes français les plus suivis. Ses clichés ont aussi attiré l'œil de professionnels, puisqu'il a publié un livre aux éditions La Martinière en 2013 et signé de nombreux contrats pour des grandes marques comme Coca Cola, Michelin, Lacoste ou encore Nespresso.

Publicité

Au croisement des cultures

Publicité

Cette ascension se traduit aussi par la création d'une exposition, le faisant alors passer de l'écran aux tirages grand format. Le photographe inaugure aujourd'hui "Du Cambodge à Paris", une exposition qui retrace son parcours photographique et ses différentes origines. Un croisement culturel intéressant, qui témoigne du regard pluriel du jeune homme sur ses différentes racines.

Un parcours intéressant, qui montre que l'arrivée des smartphones et de la photographie mobile peut aussi créer des vocations et révéler des talents.

Publicité

Publicité


 

“Du Cambodge à Paris”, une exposition de VuThéara Kham, du 23 au 27 novembre, 20, rue Sainte Croix de la Bretonnerie à Paris. 

Par Lisa Miquet, publié le 23/11/2016

Copié

Pour vous :