Brand

Cette instagrameuse soigne ses traumatismes grâce au yoga

Heidi Williams est une jeune instagrameuse torturée qui s'est mise à pratiquer le yoga comme un moyen de guérison, pour des raisons qui lui sont personnelles et médicales. Une convalescence qu'elle illustre à travers des photographies qu'elle partage sur les réseaux.

 

Le parcours d'Heidi Williams est semé d'embûches et de souffrance. En route, elle a trouvé un purgatoire, une échappatoire spirituelle qui lui permet de trouver sa balance : le yoga, une activité sportive où le mouvement et les contorsions l'aident à oublier ses problèmes.

Publicité

Une cure singulière pour trouver le chemin de la sérénité

Publicité

Victime de viol et souffrant d'anxiété, de troubles de stress post-traumatique et de dépression, elle a trouvé sa délivrance dans un sport zen, où il est question de rechercher l'équilibre et une connivence parfaite entre son esprit et son corps. Ses contorsions et l'exploration de sa souplesse l'amènent à une parfaite connaissance d'elle-même et à une osmose avec la nature, car la plupart des photos qu'elle partage sont réalisées dans des paysages à couper le souffle comme par exemple un désert ou une forêt verte.

Elle confie au magazine Mantra: Yoga + Health : "Mon pire combat a été la crise cardiaque de mon enfant âgé de 6 mois qui, par une intervention divine, a été sauvé par les médecins. Depuis, je souffre d'envies suicidaires et de stress post-traumatique liés à cet événement qui m'a beaucoup touchée." Elle ajoute : "J'étais dans un état de maladie mentale. Le yoga et la grâce m'ont donné la force d'emprunter le chemin de la paix et de l'acceptation de soi."

Le yoga est donc apparu comme une épiphanie, une puissance salvatrice qui l'a aidée à affirmer sa personnalité et à venir à bout des névroses dont elle a souffert pendant deux ans. Elle décrit ainsi ce sentiment de quiétude : "C'est quand tu sens que ton cœur s'adoucit, quand tu cesses de juger et quand tu commences à voir la réelle beauté du monde, que tu as envie d'ouvrir les bras à l'humanité entière."

Publicité

Une convalescence "sociale", auprès de sa communauté

En partageant ses photos sur les réseaux sociaux, surtout sur Instagram, Heidi Williams se positionne en figure d'exemple, en modèle et coach auprès de toute sa communauté. Elle veut faire passer un message à toutes ces personnes qui la suivent et qui peuvent être atteintes potentiellement des mêmes troubles, à travers des citations ou des conseils qu'elle appose sous chaque photo.

En plus de cela, elle tient un groupe de soutien privé sur Facebook où elle vient en aide à des internautes victimes de problèmes similaires, en leur donnant des conseils et en leur permettant d'interagir entre eux. Elle dédie maintenant sa vie à la guérison de troubles mentaux et aimerait consacrer sa carrière à des cours de yoga et des retraites thérapeutiques pour venir en aide aux autres.

Finalement, sans tous ces gens qui l'encouragent et la soutiennent, sa guérison n'aurait peut-être jamais eu lieu et Heidi n'aurait sûrement pas trouvé autant d'amour, de solidarité et de confiance en elle. Cette convalescence "sociale" lui permet d'être entourée d'une communauté qui ne la laisse pas seule face à ses démons.

Publicité

Par Orange, publié le 07/09/2016

Copié