Brand

Ce compte associe des textos philosophiques à des peintures classiques

Si Sartre, Kiekergaard, Levinas et Bidar avaient eu Instagram.

"Je pense qu’il est temps que je fasse une petite pause avec moi-même."

Publicité

Sur Instagram, le compte qui recense les pires messages d’ex qui reviennent à la charge, Texts from your ex, cumule 3,6 millions d’abonné·e·s. Avec quasiment 460 000 followers, Texts from your existentialist compile des textos d’un tout autre genre. Sur fond d’œuvres d’art ou de scènes de films, la créatrice du compte, April Eileen Henry, appose des captures d’écran de textos pour le moins sombres.

Les messages, sous forme de phrases assez courtes, sont dans la lignée de la philosophie existentialiste du XXe siècle, portée notamment par Jean-Paul Sartre, qui affirme la prévalence de l’existence vécue, individuelle, qu’on ne peut réduire à des concepts. Autrement dit : nous sommes tous décisionnaires et responsables de nos actes.

April Eileen Henry, par ailleurs poétesse, associe des images de personnages souvent seuls, au regard grave et à l’attitude mélancolique à des citations cafardeuses, cyniques et désenchantées. Elle les mêle souvent à des considérations contemporaines, concernant l’astrologie, des citations de films (le "Dessine-moi comme une de tes Françaises" de Titanic), de livres (En attendant Godot de Samuel Beckett), ou à la viralité de certains mèmes et blagues du Net (le "Floor is lava" combiné à René Magritte). Les amateurs d’humour noir et de culture populaire seront conquis par ces saillies philosophiques à l’ère d’Instagram.

Publicité

"Bon sang bébé, tu es Godot ou quoi ? Parce que j’ai l’impression que tu ne vas jamais venir."

Publicité

"L’univers n’est noir que lorsque j’ouvre les yeux."

"Je suis peut-être mieux sans moi."

Publicité

"La réalité est oppressante et je veux fuir."

"Le seul problème que j’ai vis-à-vis de mon corps c’est que j’en occupe un."

"J’aime les dîners romantiques éclairés à la chandelle quand la flamme brûle tout."

"Le sol est la volonté de vivre."

Vous pouvez retrouver Texts from your existentialist sur Instagram.

Par Orange, publié le 12/12/2018

Copié