Gagner des followers sur Instagram, les conseils d'un pro

Il n'est pas toujours facile de donner de la visibilité à ses photos sur les réseaux. Pour faire décoller son compte Instagram, voici les recommandations d'un pro.

Publicité

Digiday a récemment publié un article concernant la hausse exponentielle de followers qu'a connu le compte Instagram du constructeur aéronautique Airbus. D'environ 400 000 abonnés au début de l'année 2016, le compte est passé à plus de 895 000 abonnés aujourd'hui. Cette augmentation n'est pas due à un soudain intérêt du grand public pour l'aviation, mais plutôt aux stratégies bien senties du nouveau manager des réseaux sociaux de la firme, Anthony Rosendo.

Le gestionnaire avoue qu'à son arrivée, en 2013, il a senti qu'il était "assis sur une mine d'or" qu'il ne lui restait plus qu'à exploiter. L'expérience d'un professionnel des réseaux peut s'avérer utile pour nos comptes personnels : retour sur ce cas d'école, à partir duquel on peut tirer de nombreuses leçons.

Publicité

Raconter plutôt que simplement montrer

Dans un premier temps, Anthony Rosendo nous explique qu'il est important de raconter des histoires. Pour cela, il prend soin d'ajouter régulièrement du contexte : "Alors que la marque évitait de légender ses photos auparavant, elle associe aujourd'hui chaque image avec son contexte."

L'idée n'est pas de noyer l'utilisateur sous des informations techniques, mais plutôt d'instiller des renseignements de façon ludique, sous des images de #planeporn (soit des clichés esthétiques d'avions dans le ciel). Traduction : plutôt que de balancer de jolies photos sans commentaire, il semble préférable d'ajouter un trait d'esprit, ou un mot relatif au contenu en légende.

Publicité

Légende : "Un #A330 décolle ou atterrit quelque part dans le monde toutes les 20 secondes ⌚️. Voici l'un d'eux !  #avgeek #aviationgeek #airbus #airbuslovers #aviation #airplane #plane #instaplane #aerospace #flying"

Publicité

Il est aussi bénéfique de savoir utiliser les codes du Web. Le #planeporn, en l'occurrence, découle d'une trend plus large, qui comprend le célèbre #foodporn ou encore le #cloudporn, et permet de référencer les plus belles images de nourriture, de nuages, etc. De leur côté, les community managers d'Airbus n'hésitent pas à accumuler les hashtags. Si les opinions sur le sujet sont divergentes, comme le démontrait ces conseils pour ne pas être trop old sur Instagram, il est vrai que l'usage de hashtags permet d'ouvrir son compte à des horizons inexplorés. Attention tout de même à la surdose, qui peut rapidement donner le tournis. #Point trop n'en faut.

Quatre conseils pour manier son compte comme un pro

  • Profiter de l'interaction avec les abonnés qu'offrent les réseaux

Selon Anthony Rosendo, Instagram constitue une source précieuse de feedback. Par exemple, "ayant remarqué que les vidéos recevaient plus de commentaires que les photos, l'entreprise a décidé de poster plus de vidéos sur les contenus sur lesquels elle désire recevoir des retours", explique Digiday. En effet, l'un des avantages premiers des réseaux est tout de même la possibilité d'interagir de façon continue avec une communauté d'internautes. Il est donc possible d'analyser en temps réel ce qui plaît et génère des réactions, et ce qui tombe dans l'oubli.

  • Veiller à être régulier

La priorité pour l'équipe d'Airbus est d'atteindre le maximum de personnes possible et d'être constamment présent sur le réseau. En effet, si Kim Kardashian peut se permettre de disparaître des réseaux pendant trois mois et récolter des milliers de likes à son retour, il est peu probable qu'Airbus sache se faire autant désirer si l'équipe se faisait plus discrète. N'est pas Kim qui veut.

  • Multiplier les types d'interactions

Airbus profite de tout ce qu'Instagram a à offrir. Rosendo confie qu'il profite par exemple des stories Instagram pour ne pas perdre le contact en temps de creux et pour poster des vidéos des coulisses qui sont moins préparées et mises en scène que les images du flux principal. Une façon de montrer que sous leur plastique avantageuse, la vie d'avions n'est pas faite que de strass et de paillettes. Ainsi, le contenu posté peut être très divers mais partagé de façons différentes.

Les images davantage "pensées", sophistiquées et esthétiques auraient particulièrement leur place sur ce compte, tandis que les aspects plus au jour le jour, voire moins intéressants sur le long terme, pourraient être publiés en "stories" – ces compilations d'images et de vidéos qui disparaissent au bout de 24 heures. Montrer que la vie, ce n'est pas qu'un paysage de rêve passé au filtre Valencia créerait un sentiment de proximité bien appréciable.

  • Prendre des risques

Enfin, le conseil clef d'Anthony Rosendo est de prendre des risques, de croire en ce que veut le public, sans appliquer à l'aveugle les volontés de supérieurs hiérarchiques (ou ce que l'on croit être attendu) : "L'important c'est de saisir le moment et d'avoir un contenu diversifié de haute qualité."  Il n'y a évidemment pas de recette toute faite concernant la popularité Instagram. Le meilleur moyen de faire apprécier un travail photographique, c'est déjà de l'apprécier soi-même. Alors n'ayez pas peur, prenez des risques et laissez s'exprimer votre créativité sur Instagram, c'est sans doute le meilleur conseil à appliquer.

Par Lise Lanot, publié le 03/04/2017

Copié

Pour vous :