Qui sont les "Insta Pods", ces groupes privés qui biaisent l'algorithme d'Instagram ?

Pour être toujours plus performants sur les réseaux sociaux, certains influenceurs n'hésitent pas à se regrouper pour contourner l'algorithme d'Instagram. 

feature-pods

Récemment, le fonctionnement d'Instagram a changé : si auparavant l'ordre d'apparition des images dans votre feed était chronologique, il est à présent défini par un algorithme qui vous propose des contenus censés vous plaire. Cette modification structurelle de l'application change les rapports entre créateurs de contenus et communauté : pour qu'une publication soit vue, il faut de l'interaction, des commentaires, du "like". Sans cet engagement minimum, la publication risque de tomber dans l'oubli dans l'indifférence générale.

Publicité

Pour contourner cette nouvelle contrainte, certains instagrameurs ont trouvé une parade, qui consiste à se regrouper en "pods", c'est-à-dire des petits cercles d'une quinzaine d'influenceurs – entreprises, marques, blogueurs, photographes –,  dans lesquels ils s'engagent à interagir avec tous les contenus publiés par les gens du groupe afin de les faire remonter par l'algorithme, comme l'explique le site Mashable. Chaque fois qu'une personne publie, elle informe par message privé les autres membres du "pod", et ceux-ci vont créer de l'engagement, en likant et commentant, selon des règles précises telles "les commentaires doivent faire plus de quatre mots pour ne pas être considéré comme des spams".

La plateforme de partage d'images étant devenue un véritable business, ces likes et abonnés ne représentent pas seulement une gratification pour l'ego, mais peuvent se concrétiser par du revenu puisque de nombreuses marques n'hésitent pas à investir pour que des influenceurs parlent de leurs produits. Des pratiques comme celles orchestrées par les "pods" seraient mal vues des annonceurs, car les commentaires ne viennent pas de véritables clients potentiels, mais tout simplement d'autres influenceurs complices. Et bien au-delà du regard des annonceurs, ce genre de techniques peut aussi être désagréable pour les utilisateurs d'Instagram dont le fil se retrouve noyé par des contenus qui ne les intéressent pas, l'algorithme étant biaisé.

Par Lisa Miquet, publié le 05/05/2017

Copié

Pour vous :