Klio, le cadre qui vous permet d'exposer vos images animées chez vous

Il est maintenant possible d'exposer une belle image animée encadrée dans votre salon. Merci Klio.

Un cinémagraphe encadré dans Klio. Gif réalisé depuis la vidéo ci-dessous.

Une image animée encadrée dans un Klio. Gif réalisé avec la vidéo ci-dessous.

Klio est un beau cadre qui fonctionne comme un écran et vous permet d'exposer dans votre salon aussi bien des cinémagraphes (ou "gifs") que des tableaux animés. Le but est de permettre aux artistes multimédia de partager leur art et de voir leurs œuvres exposées ailleurs qu'au sein d'une installation complexe qu'on ne peut voir qu'en galerie.

Publicité

"Klio ramène l'art numérique dans votre maison"

Publicité

Les images prennent vie sur vos murs, un peu comme dans Harry Potter, grâce à un dispositif électronique placé au dos du cadre. Chaque cadre est fait main et son style correspond au genre d'art qu'il encadre, selon qu'il s'agit de dessin ou de photo. Klio travaille en lien avec des artistes spécialisés dans l'art numérique, qui sont nombreux à vouloir voir leurs œuvres animées dans des cadres. "Ce n'est pas simplement une image statique, c'est quelque chose qui évolue avec le temps", déclare l'un des ingénieurs de Klio, avant d'ajouter :

"C'est intéressant de voir la réaction des gens quand ils découvrent un Klio pour la première fois dans leur salon ou leur chambre. Ils sont vraiment captivés. Vous pouvez vous rapprocher de l'image, et c'est pour cela qu'on a conçu Klio avec une très haute résolution : pour voir les détails de l'imagerie et le mouvement qui remplit tout votre champ de vision. On voulait que les gens puissent avoir une vraie expérience de galerie avec de l'art numérique."

La fonctionnalité vraiment pratique et innovante est que l'on peut changer l'image qui apparaît selon nos envies, en accédant à une bibliothèque d'images depuis une interface dédiée (et disponible aussi depuis une application mobile et iPad). C'est à la fois une plateforme, un objet connecté et une communauté.

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 14/12/2016

Copié

Pour vous :