Brand

Photopea, un logiciel de retouche gratuit et disponible en ligne

Devenez un expert de la retouche photo grâce à cette solution grandement inspirée de Photoshop.

Capture d’écran du logiciel Photopea.

Maîtriser le traitement numérique de photographies sans avoir à faire une demande de prêt bancaire ni à donner un rein ? C’est le pari réussi et salvateur de Photopea, développé par le jeune programmeur praguois Ivan Kutskir. S’exécutant et fonctionnant dans votre navigateur internet ("100 % cloud" donc), ce logiciel reprend les fonctionnalités, l’interface mais également les raccourcis clavier de son modèle payant, Photoshop. L’occasion pour les habitué·e·s du rejeton de la licence Adobe de se réapproprier aisément cette alternative et ce, sans devoir débourser un seul kopeck.

Publicité

Fruit d’un travail effectué sur six ans, Photopea révolutionne, non sans ingéniosité, l’accessibilité en ligne de l’édition photo. Facile d’utilisation, l’éditeur d’image présente ainsi l’avantage de supporter un large panel de formats de contenus : png, jpg, svg, pdf, gif, bmp, tiff, etc. Il ne nécessite surtout aucune installation ni inscription au préalable. Une aubaine pour les novices qui souhaiteraient exploiter librement les outils indispensables du photomontage et de la retouche (gestion des calques, filtres, dessin vectoriel, outil texte, correcteur de défaut, etc.).

Pour toute première prise en main, un guide d’utilisation complet et des tutos sont d’ailleurs consultables… mais uniquement en anglais. Les internautes plus aguerri·e·s et les professionnel·le·s regretteront quant à eux l’absence d’options plus poussées comme les profils de corrections optiques ou encore la fonction de fusion panoramique.

Capture d’écran du logiciel Photopea.

Publicité

Proposé en plusieurs langues dont le français, Photopea témoigne d’une évolution constante, avec à son actif plus de huit mises à jour. En octobre 2018, le logiciel en ligne jouit d’une belle notoriété avec plus de 1,5 million d’utilisateurs au compteur.

Subsistant principalement grâce à des placements publicitaires, il est également disponible dans une version Premium plus qu’abordable (à partir de 9 dollars, soit environ 7 euros, pour un mois d’utilisation). Cette formule d’abonnement permet de soutenir financièrement le travail de Kutskir, qui planche actuellement sur de prochaines solutions d’optimisation de l’interface.

Par Orange, publié le 05/12/2018

Copié