Pour prôner les cheveux naturels, cette styliste réalise d’impressionnantes sculptures capillaires

Après des études de commerce, Laetitia Ky, 21 ans, décide de se tourner vers le monde de la mode. Sa particularité ? Transformer ses cheveux en œuvre d’art.

Une publication partagée par KY (@laetitiaky) le

Publicité

C’est après être tombée sur un compte Instagram diffusant de vieux clichés de coiffures traditionnelles africaines que Laetitia Ky a eu l’idée de sculpter ses cheveux. Tout y passe : le globe terrestre, le continent africain, un bouquet de fleurs et même une danseuse étoile…

Respirant la joie de vivre et débordante d’énergie et de créativité, elle souhaite montrer au monde que les femmes ivoiriennes sont belles, car elles ont trop souvent tendance à l’oublier en portant des perruques pour dissimuler leurs cheveux naturels et en se livrant à des pratiques dangereuses, comme la dépigmentation de la peau. Elle confie à 20 Minutes.

"Les femmes africaines doivent comprendre qu’elles sont belles. Dans notre monde, on a tendance à leur faire croire le contraire. Je m’assume avec mon teint très foncé et mes cheveux naturels. Je l’exprime et j’espère convaincre."

Publicité

Étoile montante ivoirienne, elle a pu tenir son tout premier atelier de coiffure, baptisé KY braids, et s’est associée à la chanteuse Aphrodija (plus connue sous le nom de Di’Ja) pour réaliser des tresses ornées de wax, un tissu très utilisé durant les défilés pour confectionner des accessoires, des vêtements ou encore des chaussures, mais jamais pour les cheveux.

Laetitia va même encore plus loin en substituant son rouge à lèvres, son fard à paupières et ses sourcils avec du wax. Par la suite, elle espère pouvoir commercialiser ses créations et exposer ses photos.

Une publication partagée par KY (@laetitiaky) le

Publicité

Publicité

Une publication partagée par KY (@laetitiaky) le

Une publication partagée par KY (@laetitiaky) le

Par Dounia Mahieddine, publié le 23/03/2018

Copié

Pour vous :