Brand

Shoot It Yourself : comment sublimer ses photos d’un effet arc-en-ciel ?

Chaque mois, Orange et Cheese vous donnent rendez-vous pour réussir vos photos, craquer les codes de la photographie et faire en sorte que vos images soient likées par le plus grand nombre, à l’aide de quelques petites astuces maison. Cette fois-ci, nous apprendrons à pimper nos photos avec un arc-en-ciel homemade.

Nous vous en parlions il y a quelques semaines, il semblerait que le rainbow light filter soit la nouvelle tendance du moment. Ces jolis dégradés colorés sont instagramables à souhait et peuvent habiller de poésie un simple selfie. Mais comment réaliser cet effet avec les moyens du bord ? Surprise, vous allez devoir vous replonger dans vos cours de physique-chimie du collège.

Publicité

Rappelez-vous : Isaac Newton a été le premier à prouver que la lumière blanche était constituée de toutes les couleurs du spectre visible. Il a aussi montré qu’elle pouvait être décomposée grâce à un procédé appelé la réfraction qui permet alors de distinguer toutes les couleurs qui la constituent. Pour disperser la lumière, il utilisait un prisme, mais la réfraction peut aussi s’effectuer grâce à d’autres surfaces transparentes, comme l’eau par exemple.

L’enjeu ici n’est pas seulement de réaliser un effet arc-en-ciel, mais de créer un dégradé suffisamment intense pour être capturé en image, le tout grâce à une installation relativement maniable. Nous avons donc expérimenté plusieurs méthodes afin de vous livrer celles qui nous semblaient les plus efficaces.

Vous allez donc avoir besoin d’une source lumineuse : une lampe de poche ou la lumière du soleil. Il faut que le faisceau lumineux soit suffisamment intense et directionnel. La diode d’un téléphone, par exemple, beaucoup trop diffuse, ne permettra pas de réaliser ce type d’effet.

Publicité

Solution n° 1 : le CD

shoot-it-1

Éclairer la surface d’un CD peut être un moyen simple et rapide d’obtenir un arc-en-ciel. Inclinez votre disque et éclairez la surface à l’aide d’une lampe de poche tout en restant près de l’objet. Si l’arc-en-ciel ne se forme pas immédiatement, n’hésitez pas à varier l’inclinaison et à bouger votre CD. Vous obtiendrez un joli dégradé de couleurs ; toutefois, celui-ci sera relativement diffus. Si vous souhaitez un faisceau multicolore très défini, ce n’est pas la méthode à adopter.

Cependant, en plus d’être peu onéreuse et relativement simple, cette technique est recommandée pour les selfies puisqu’il est tout à fait possible de déplacer l’installation d’une seule main et d’orienter l’arc-en-ciel sur son visage. Petit conseil : plus le CD est de mauvaise qualité, plus l’épaisseur du disque décomposera facilement la lumière, sortez donc vos pires CD-Rom publicitaires.

Publicité

Coût estimé : 0,00 €.

Solution n° 2 : le prisme

shoot-it-2

Cette solution nécessite d’acheter un prisme, mais de nombreux modèles sont facilement trouvables à moins de 10 € sur Internet et dans les magasins de loisirs créatifs. Il suffit ensuite de faire passer un faisceau lumineux à travers le prisme, et la lumière se décomposera pour former un arc-en-ciel. Contrairement au CD, qui permettait d’obtenir un résultat sur de courtes distances, le prisme nécessite un peu plus de place. En effet, l’arc-en-ciel se projettera sur le mur opposé à votre source lumineuse : vous pourrez donc avoir un résultat à plusieurs mètres de votre installation.

Publicité

En modifiant la distance entre le prisme et la lumière, vous pourrez changer la taille de votre arc-en-ciel mais aussi la dominante colorée de celui-ci. Pour un résultat plus intense, orientez le prisme vers un mur blanc ou une feuille de papier. Cette technique vous permettra d’avoir un résultat beaucoup plus net et défini que le CD, tout en gardant un dégradé naturel.

Coût estimé : 10 €.

Solution n° 3 : le vidéoprojecteur

shoot-it-3

Si vous ne vous sentez pas l’envie de faire des expériences, cette solution est peut-être moins glamour mais résolument très efficace. Il vous suffit de projeter une image d’arc-en-ciel – un jpeg sur fond noir – avec un vidéoprojecteur. Vous aurez alors un résultat assuré, que vous pourrez placer sur le sujet de votre choix. Cette technique permet d’avoir un arc-en-ciel net et précis, mais elle peut parfois manquer de naturel. Pour que le résultat soit particulièrement photogénique, il est conseillé de baisser la luminosité et d’augmenter les contrastes de votre vidéoprojecteur. Durant la prise de vues de vos images, assurez-vous qu’il n’y a pas d’obstacle entre le vidéoprojecteur et votre sujet afin d’éviter l’apparition d’ombres disgracieuses.

Coût estimé : 300 €.

Alternative : guetter les arcs-en-ciel

Certains arcs-en-ciel apparaissent de manière fortuite, il suffit de trouver une surface réfléchissante et une surface diffractante – comme un verre un peu épais – qui décompose la lumière. Si vous observez attentivement le monde qui vous entoure, vous en trouverez probablement. Par exemple, des arcs-en-ciel peuvent apparaître lorsque le soleil tape sur le rebord d’une fenêtre en PVC, avec du double vitrage.

À vous de traquer ces dégradés colorés, et, si leur position ne vous convient pas, utilisez un miroir pour renvoyer l’arc-en-ciel vers l’endroit de votre choix.

Enfin, si vous n’avez ni le temps ni la motivation d’appliquer ces techniques, vous pouvez toujours apposer l’emoji arc-en-ciel sur vos selfies, pour un effet rainbow light filter low cost. À vous de voir.

Une photo ne vaut que si elle est partagée avec le bon réseau : Orange.

Par Orange, publié le 27/06/2017

Copié