Brand
featuredImage

Spotograph, l’application qui recense vos spots photo favoris

Un Lyonnais a imaginé un outil qui permettrait aux photographes de ne plus jamais oublier un endroit qui les a séduits.

De nombreux obstacles peuvent se dresser devant les photographes, qu'ils soient amateurs ou professionnels. Problèmes de matériel, manque d’outils numériques ou météo peu clémente : la liste est longue. Mais quand les éléments techniques ne posent pas de problème, quid de l’inspiration ? Parfois, l’envie est là mais les idées manquent.

Pour pallier ces vides qui surviennent alors que, justement, vous aviez prévu une sortie photographique, Aurélien Audy a imaginé Spotograph. Cette application de repérage a pour objectif de répertorier tous les endroits qui nous ont tapé dans l’œil, lors de séances de repérage ou simplement lors d’innocentes balades.

Le photographe lyonnais a imaginé une utilisation simplissime. Lorsqu’une façade colorée, un enchevêtrement de rues ou des bâtiments particulièrement symétriques accrochent l’œil de l’utilisateur, celui-ci n’a qu’à les photographier avant de les décrire à l’aide de mots-clés : "Les premiers pour décrire ce que je vois, les seconds pour dire ce que ça m’inspire. Un portrait, une pub, une photo d’architecture, un paysage, une création abstraite", précise Aurélien Audy. Spotograph aura ensuite pour mission de classer l’endroit en ajoutant les données ne faisant pas partie du ressenti de l’utilisateur, telles que la géolocalisation et la date.

Un index personnalisé et collaboratif

L’organisation de séances photo se trouverait donc facilitée par ce "catalogue de spots" triés par thèmes, besoins d’utilisation et lieux. Aurélien Audy indique qu’une fois "le bon spot déniché, l’app vous dira à quelle heure vous y rendre pour avoir la lumière souhaitée, et même comment vous y rendre".

À la manière de l’application Spotr, dont nous vous parlions il y a un an, Spotograph souhaite revêtir des allures de réseau social, afin que les utilisateurs aient la possibilité de partager avec le reste de la communauté les endroits qu’ils ont indexés.

Les photographes pourront également ajouter des infos pratiques, comme le taux de fréquentation du lieu ou son accessibilité. En sus du côté pratique qui remédie aux manques de nos mémoires, l’outil permettra aussi aux utilisateurs de découvrir des endroits qu’ils n’avaient jamais remarqués ou de regarder sous un autre jour leur ville, tout en profitant de leur passion de la chasse à l’image.

Cependant, Spotograph n’est encore qu’un projet et pour que celui-ci puisse voir le jour, Aurélien Audy a crée une campagne de financement participatif. Elle prendra fin le 20 décembre 2018.

(© Spotograph)

(© Spotograph)

(© Spotograph)

(© Spotograph)

Vous pouvez retrouver la campagne de financement pour Spotograph sur Ulule.

Par Orange, publié le 04/12/2018

Copié