Brand

Vidéo : le photographe Luis Alberto Rodriguez nous parle de son travail

Il s’est prêté au jeu du One Minute Portrait et revient en 60 secondes sur son parcours, ses inspirations et son univers.

Luis Alberto Rodriguez n’est pas que photographe. Il est aussi danseur. Et c’est l’idée de mouvement, les distorsions des corps et les formes humaines qui l’intéressent dans son travail photographique. À l’occasion du Festival international de mode et de photographie à Hyères, nous l’avons rencontré :

"Mon travail consiste en une exploration de la forme humaine et de sa distorsion sous l’effet du mouvement. À ce titre, mon expérience passée de danseur irrigue fortement mes choix de photographe. Les corps sont invités à engager un dialogue avec les matériaux trouvés sur site, et à se laisser remodeler et réinvestir par leur environnement", confie-t-il.

Publicité

Sans repères spatio-temporels, ses photos témoignent d’une certaine confusion où il est question de sculpture humaine et de performance : "La série Patina prend ainsi la valeur d’archives d’état émotionnel, de perte, d’abandon, de désir." Avec ses modèles, il tisse un lien, leur parle, les laisse réagir en mouvements et microglissements face à l’environnement, "jusqu’à ce que le résultat dépasse mes attentes, […] jusqu’à ce que le corps n’exprime plus que sa quintessence".

Par Orange, publié le 29/11/2017

Copié