#WeWearWhatWeWant, la campagne qui redonne aux femmes rondes leur liberté

Elles ne rentrent pas dans une taille 36 et sont heureuses de vous le faire savoir. Des femmes se sont emparées du hashtag #WeWearWhatWeWant ("#NousPortonsCeQueNousVoulons") afin de revendiquer leur droit à s'habiller comme elles l'entendent. 

we-wear-what-we-want

© Simone Mariposa

Considérées comme rondes, ou du moins ne correspondant pas aux diktats du monde de la mode, ces femmes sont régulièrement victimes de remarques acides, voire d'insultes, lorsqu'elles circulent dans l'espace public.

Publicité

C'est d'ailleurs le point de départ de la campagne lancée sur Twitter et Instagram "#WeWearWhatWeWant" (#NousPortonsCeQueNousVoulons), le 23 juillet. Comme l'explique le journal L'Express, une jeune femme se faisant appeler "Vintage Honey" a raconté sur Twitter, une scène qui l'a tristement interpellée.

Publicité

Publicité

Publicité

Traduction des tweets : "Hier je rentrais chez moi et j'ai vu une fille 'grande taille' marcher jusqu'au métro dans une jolie robe turquoise, avec un foulard. Elle était super. Elle avait cette robe."

"Bien sûr, la robe à l'air plus courte sur une fille 'avec des formes', à cause des cuisses et des seins [...] Une femme d'âge moyen a ouvertement ricané au passage de cette fille, remuant sa tête et faisant une moue. J'étais horrifiée de la façon dont elle a fait cela ouvertement." 

"Se montrer n’est pas uniquement réservé aux plus minces"

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Une amie de l'internaute, Simone Mariposa, une mannequin grande taille de 23 ans a déclaré sur le même réseau social : "Je ne permettrai plus aux gens de me dicter ce que je devrais porter ou non, avant d’ajouter : Se montrer n’est pas uniquement réservé aux femmes plus minces."

Le hashtag #WeWearWhatWeWant fut ainsi lancé. Il fut rapidement repris par des femmes du monde entier sur les réseaux sociaux. Des centaines d'utilisatrices de Twitter et d'Instagram dévoilent ainsi leurs tenues préférées, revendiquant leur droit à s'habiller sans se soucier du regard des autres. Peu à peu, l'engouement est tel que le hashtag se hissera dans les "Trending Topics".


"J'ai arrêté de laisser la société me dicter ma garde-robe"

Simone Mariposa, à l'origine de ce hashtag, s'est dite sur Twitter, très "impressionnée" et "heureuse" d'un tel emballement.

Dans une interview accordée à BuzzFeed, la mannequin a expliqué pourquoi cette campagne était importante à ses yeux, en raison de son histoire personnelle :

"La perception que j'avais de mon corps a beaucoup souffert [des canons de beauté standardisés]. J'avais arrêté de dévoiler mes jambes et mes bras, j'évitais les vêtements qui moulaient mon ventre et je ne me lâchais pas en public. [...] Cependant, après un moment, j'ai arrêté de laisser la société me dicter ma garde-robe et j'ai commencé à porter des choses que j'avais toujours rêvé de porter, qui me font me sentir belle."

Par Marie Campistron, publié le 29/07/2016

Copié

Pour vous :