© Reuters

Cachée pendant un an, une œuvre de Banksy refait surface à Londres

Réalisée en 2008, la fresque avait été recouverte pour des travaux.

Depuis début novembre, les passant·e·s se promenant dans le quartier de Notting-Hill, à Londres, peuvent de nouveau admirer The Painter, de Banksy. Classé parmi les œuvres les plus anciennes du célèbre street artiste, ce graff' est aussi connu sous le nom de "The Graffiti Painter" ou "Vélasquez". Réalisée en 2008, à l’intersection d’Acklam Road et de Portobello Road, la fresque représenterait le peintre espagnol Diego Vélasquez, pinceau et palette à la main, en train d’écrire le nom de Banksy.

Mais depuis plus d’un an, visiteur·se·s et habitant·e·s du quartier n’avaient plus la possibilité de voir l’œuvre, qui avait été recouverte par un échafaudage à cause d’un chantier en cours. La bâtisse, sur laquelle est apposée la fresque, faisait l’objet de travaux de rénovation, suite à son acquisition par le promoteur Enstar Capital, afin de faire des appartements haut de gamme.

Publicité

© Garry Knight/via Flickr

"L’une des raisons pour lesquelles j’ai acheté le bâtiment est qu’il y avait un Banksy qui lui donnait ce profil emblématique. Donc, même si je pense que les prix pour Banksy sont insensés, vous pouvez dire que je suis un fan, d’une certaine manière", a confié Simon Lyons, directeur général d’Enstar, à l’agence de presse Reuters.

La société avait envisagé de déplacer l’œuvre dans un autre endroit, avant d’oublier l’idée, jugeant qu’une telle entreprise comportait trop de risques. Au lieu de cela, la fresque a été rénovée et est désormais éclairée et protégée par une paroi de verre.

Publicité

Par Pauline Allione, publié le 12/12/2019

Pour vous :