Via @Banksy

Pour Noël, Banksy dévoile une œuvre s'attaquant à la crise du logement britannique

Une œuvre cinglante présentée à quelques jours des élections générales tenues par le Premier ministre.

Dans quelques jours, les Britanniques seront "appelés aux urnes pour la troisième fois en trois ans", rappelait Le Monde fin octobre. Ce 12 décembre, les citoyen·ne·s de la Couronne voteront le renouvellement des 650 membres de leur Chambre des communes, afin de faire avancer le marasme politique dans lequel nage le pays à cause du Brexit.

Quelques jours avant ces élections particulièrement mouvementées pour le pays, le street artiste Banksy a souhaité mettre en avant un sujet tu par le gouvernement : la crise du logement qui sévit de plus en plus intensément. Selon The Independent, le nombre de sans-abri morts dans les rues anglaises a augmenté de 50 % en cinq ans. Au début du mois, l’association Shelter diffusait un rapport alarmant sur la situation et rapportait qu’un enfant devenait sans-logis toutes les huit minutes dans le pays de la Reine ("l’équivalent de 183 enfants par jour, assez pour remplir deux bus de deux étages" notait l’association).

Publicité

"Que Dieu bénisse Birmingham.

Durant les 20 minutes durant lesquelles nous avons filmé Ryan sur ce banc, des passants lui ont donné des boissons chaudes, deux barres au chocolat et un briquet, sans qu’il ne demande jamais rien."

En cette période de Noël, Banksy a diffusé sur son compte Instagram sa dernière fresque, marquée dans le temps et dans l’espace. À Birmingham, sur un sombre mur de briques, l’artiste a graffé deux majestueux rennes qui s’envolent vers le ciel. Derrière eux, pas de dessin d’un traîneau rempli de jouets par milliers mais un banc, pour le coup bien réel et bien accroché au sol, sur lequel est allongé un monsieur à la barbe grise apparemment sans-abri.

Publicité

Banksy a publié une courte vidéo de ce travail et de Ryan, l’homme allongé sur le banc filmé par le street artiste et son équipe. La courte séquence diffusée pour le moment est accompagnée d’une reprise d’un vieux tube de Noël signé Bing Crosby, "I’ll Be Home for Christmas" ("Je serai à la maison pour Noël"). Un titre bien tristement ironique sachant que l’homme présenté sur la vidéo n’a justement pas de toit, et que la situation ne risque pas de s’améliorer d’ici à la fin décembre, bien au contraire.

Par Lise Lanot, publié le 10/12/2019

Pour vous :