En images : au cœur des vestiges de la conquête spatiale soviétique

Ralph Mirebs, photographe russe, a capturé la grandeur déchue du programme de découverte spatiale soviétique à travers un cosmodrome emblématique.

Niché au cœur des steppes du Kazakhstan se trouve un vestige monumental du programme spatial soviétique : le cosmodrome de Baïkonour. Il a été construit vers la fin des années 1950 pour servir de base d'opérations pour les astronautes en formation. De nos jours, ce site reste la plus grande base de lancement spatial opérationnelle du monde.

Baïkonour a vu les lancements des légendaires Vostok 1 et Sputnik 1, respectivement le premier vol spatial habité et le premier satellite artificiel mis en orbite. Ces exploits datent de l'époque révolue où la Russie était la grande rivale des États-Unis dans la course à la conquête de l'espace.

Publicité

abandoned-soviet-space-shuttle-hangar-buran-baikonur-cosmodrome-kazakhstan-ralph-mirebs

Un hangar pour navettes spatiales soviétiques abandonné du cosmodrome de Baïkonour, Kazakhstan. (Image : Ralph Mirebs)

Ce mois dernier, l'explorateur urbain amateur Ralph Mirebs a entrepris pour mission de documenter les restes de cette base remplie de missiles rouillés et de salles de contrôle informatique d'un autre âge. Il a pris ces photos dans le but de constituer un livre dense et détaillé.

Mirebs a trouvé parmi les décombres de nombreux artéfacts comme de vieilles capsules de vaisseaux Soyuz, qui sont toujours utilisées lors de missions sur les stations spatiales internationales, et même des uniformes de cosmonautes des années 1980 flambants neufs.

Publicité

Sur sa page personnelle, il déclare :

L'aspect romantique de l'exploration de l'espace a disparu, ne laissant que des chiffres secs et des statistiques financières. Pourquoi dépenser des milliards dans l'espace si ça ne rapporte aucun profit immédiat ? La course entre les deux super-puissances du monde a eu un effet bénéfique sur les progrès scientifiques et techniques. Vous pouvez regretter le temps perdu et déplorer la grandeur du passé, mais les faits sont là. La Russie perd rapidement son statut de pionnier dans la découverte spatiale.

Vous pouvez en apprendre plus sur les explorations urbaines de Ralph Mirebs sur sa page Livejournal.

Publicité

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

abandoned-soviet-space-shuttle-hangar-buran-baikonur-cosmodrome-kazakhstan-ralph-mirebs-15

(Image : Ralph Mirebs)

Publicité

abandoned-soviet-space-shuttle-hangar-buran-baikonur-cosmodrome-kazakhstan-ralph-mirebs-10

(Image : Ralph Mirebs)

abandoned-soviet-space-shuttle-hangar-buran-baikonur-cosmodrome-kazakhstan-ralph-mirebs-22

(Image : Ralph Mirebs)

abandoned-soviet-space-shuttle-hangar-buran-baikonur-cosmodrome-kazakhstan-ralph-mirebs-14

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

(Image: Ralph Mirebs)

(Image : Ralph Mirebs)

Par Jordan Gold, publié le 16/06/2015

Copié

Pour vous :