En images : la vie parfaitement glauque de Suzanne Heintz

Suzanne Heintz est célibataire. Comme des tas de gens, direz-vous. Oui, sauf que Suzanne a cet âge où son entourage commence à se demander pourquoi, à lui suggérer de "trouver quelqu'un", de "s'installer". Bref, de se mettre en couple et de se conformer à un carcan familial immuable.

Cette directrice artistique a donc décidé de se trouver quelqu'un : une famille de mannequins. Ravie - on la comprend - de vivre son idylle parfaite avec son homme et étant devenue l'attentionnée maman d'une petite fille en cire, elle n'a pas hésité à partir en voyage avec tout le monde pour fêter ça.

Vraiment, qu'est-ce que j'étais supposée faire ? Vous ne pouvez pas simplement acheter une famille, comme ça. Ou bien si ? Moi, je l'ai fait. Ce sont des mannequins. Du genre coquille vide avec rien à l'intérieur.

Publicité

La photographe a tiré de cette expérience la série de photos Life Once Removed. Une critique des traditions familiales plutôt subtile façon clip de Tyler, option ode "au célibat, et à l'american way of life", ce style de vie longtemps chéri mais désormais loin, très loin des réalités de notre société. Et finalement, plus qu'une critique de nos coutumes, c'est un regard acide sur ces "moments Kodak", censés symboliser la famille idéale que l'on peut montrer à loisir à chacun, afin de prétendre mener une petite vie parfaite. Des moments "Kodak" qu'on retrouve désormais sur Instagram. .

Publicité

Publicité

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 12/02/2014

Copié

Pour vous :