En images : "Old New York", une plongée dans le Bronx des années 70

A l'aide des clichés à l'intemporalité frappante de cette série photos datant des années 70, Camilo José Vergara propose une immersion sociologique dans des quartiers délaissés de New York.

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

Retronaut, la machine à voyager dans le temps et les images du site américain Mashable, nous propose une escapade dans les années 70 en mettant à l'honneur le photographe chilien Camilo José Vergara, qui, il y a plus de 40 ans, immortalisait la ville de New York.

Publicité

Né à Santiago au Chili en 1944, Camilo José Vergara emménage à New York en 1968, après avoir commencé des études de sociologie. Il devient alors, sur son temps libre, un photographe de rue prolifique. Il œuvre dans les quartiers populaires du Bronx et du Lower East Side qui souffrent de la mauvaise économie du pays et de la paupérisation qui ronge petit à petit le paysage de la ville. On parle alors d' "urban decay", littéralement d'une "décomposition urbaine".

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

Alors qu'il poursuit ses études de sociologie à la prestigieuse université de Columbia, Camilo José Vergara commence à envisager la photographie comme moyen de documenter les évolutions de l'environnement urbain et de ses comportements sociaux. Ces quelques photos, tirées de sa série intitulée "Old New York", dressent avec une certaine intimité le portrait de ces zones urbaines et ses habitants, laissés à l'abandon.

Publicité

On remarque une tendresse particulière lorsque le photographe immortalise les enfants, les jeunes, mais aussi l'aridité désespérante d'un no man's land ou l'ambiance festive d'un mariage portoricain.

Les seventies, années sombres pour New York

Le South Bronx était, dans les années 70, le district le plus pauvre de New York. Ostracisé après la construction d'une autoroute qui le coupe du reste de la ville, ce quartier est rapidement déserté par ses habitants les plus aisés. Le prix de l'immobilier chute de manière spectaculaire, tandis que la criminalité, la guerre des gangs et le chômage ne cessent de croître. Ce sont des années sombres pour New York.

Désespérés, les habitants du Bronx se mettent à incendier leurs propriétés pour toucher les primes d'assurance : "The Bronx is burning" (le Bronx brûle), dira-t-on alors. Les photographies de Vergara immortalisent cette période difficile pour la ville de New York.

Publicité

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

Publicité

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

(CAMILO JOSÉ VERGARA/LIBRARY OF CONGRESS)

Par Inès Bouchareb, publié le 12/12/2015

Copié

Pour vous :