En images : rire, douleur, quand des gens se font taser par leurs proches

Dans une série de photos et de vidéos, un photographe américain saisit la réaction de personnes en train de prendre un coup de taser de la part d'un proche. De la douleur, mais surtout de la surprise et du rire.

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

Des gens presque nus au visage crispé, quasi extatique et pris sur le vif. Repérée par Gizmodo, la série de clichés "The Taser Photoshoot" du photographe américain Patrick Hall rappelle les affiches du film Nymphomaniac de Lars Von Trier. À une différence près : ici, les modèles ne sont pas en plein orgasme, mais subissent une décharge de 300 000 volts, infligée par leurs proches.

Publicité

Les photos, toutes prises sur un fond gris et neutre, permettent de saisir la diversité des réactions humaines face à la douleur. Certains écarquillent les yeux, d'autres les ferment, certains semblent stoïques tandis que ceux-là semblent figés dans un hurlement de douleur. Le taser était, bien entendu, réglé pour causer un choc inoffensif.

Sur le site FStoppers, Patrick Hall raconte la séance :

Chaque personne était tasée par un ami ou un proche, ce qui a créé une dynamique intéressante en soi. Les émotions des deux côtés du taser étaient extrêmement amusantes à observer. La personne tasée était presque toujours nerveuse et fébrile, dégageant de l'angoisse ou de l'anxiété. Les participants qui utilisaient le taser avaient un comportement totalement différent. La plupart étaient excités de faire mal à leur ami et ne montraient de remords que juste après le choc.

Publicité

"On ne savait jamais comment les gens réagiraient"

Une expérience inutile voire sadique, diront certains. Patrick Hall balaye ces critiques et explique avoir usé de ce procédé afin de créer une vraie émotion, et ainsi capturer le portrait de ses sujets le plus authentique possible :

Ce que j'ai trouvé le plus intéressant dans les réactions des gens qui étaient tasés, c'est qu'on ne savait jamais comment ils réagiraient. Certains criaient alors que d'autres restaient silencieux. Quelques personnes avaient l'air de prendre du plaisir tandis que d'autres exprimaient la pire douleur que j'aie jamais vu. J'ai vu des sauteurs, des tombeurs. Des gens qui riaient, des gens qui lançaient des jurons. J'ai en ai même eu quatre qui n'ont pas réagi du tout et semblaient complètement indifférents aux 300 000 volts d'électricité.

Cerise sur le gâteau, le photographe a eu la bonne idée d'immortaliser la séance en plusieurs vidéos savoureuses : une en slow-motion montrant les réactions des modèles tasés, et une version longue présentant aussi l'envers du décor ainsi que les proches à l'autre bout de l'appareil. C'est drôle mais ça a l'air de piquer, quand même.

Publicité

Ci-dessous, quelques clichés de la série "The Taser Photoshoot". Le reste sur le site personnel de Patrick Hall.

Publicité

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

(Crédit image : Patrick Hall)

Par François Oulac, publié le 27/08/2014

Copié

Pour vous :