En images : un road trip dans les déserts autour du monde

De la Jordanie à la Californie en passant par la Norvège et l’Islande, Fabien Voileau nous raconte six de ses voyages dans le désert en 23 photographies libératrices. 

In the French region of Finistère, not too far from Fabien's hometown. (Photo: Fabien Voileau)

Dans le Finistère, pas loin du lieu de naissance de Fabien. (Photo : Fabien Voileau)

On peut forcément trouver plus funky qu’un désert pour aller passer ses vacances. Mais qu’est-ce donc que la ferveur des villes comparée à la plénitude des déserts ?

Publicité

Les femmes, les cocktails et la musique, Fabien Voileau aime ça, mais pas autant que le calme absolu. Âgé de 30 ans, le photographe a grandi entre Nantes la semaine et un petit village sur la côte atlantique le week-end.  Aujourd’hui, Fabien vit à Paris, ne passe plus ses week-ends près de l’océan et devait trouver une solution.

La première fois qu’il s’est enfui dans le désert fut une révélation. En 2007, Fabien est en voyage à Melbourne et décide de prendre un van et de "pousser plus loin", très loin, jusqu’en Tasmanie. Il nous raconte :

Nous voulions aller plus loin, vivre l’impossible. Nous savions que la Tasmanie était quelque chose comme la troisième terre la plus proche du continent antarctique, on pouvait difficilement rêver mieux.

On traverse des paysages improbables, on voit des espèces animales endémiques, d’énormes wombats au bord de la route et on a dormi entourés de manchots. C’est un rapport au temps complètement différent. Je ne réfléchissais même pas, ce qui est rare.

Publicité

Dix ans après son premier voyage "au milieu de nulle part" Fabien a presque développé une addiction pour les zones désertiques. Depuis, il trimballe  autour du monde le vieux Canon offert par son père pour transmettre aux autres ces uniques moments de calme total.

 Le désert des Bardenas Reales, Espagne

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

Publicité

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

En aout dernier, alors qu’on envisageait un surf-trip le long de la côte atlantique, les plages blindées nous ont rapidement décidés à pousser l’aventure plus loin : direction le désert des Bardenas en Espagne. Une réserve naturelle paumée, digne d’un Western, dans laquelle les moustiques te terrorisent.

C’était vraiment dingue, une sensation de fin du monde, entourés de canyons et survolés par des aigles. On n’était pas toujours sereins quand à la fiabilité de notre vieille BX sous 37°, mais finalement ça s’est pas trop mal passé.

Publicité

Au milieu de nulle part, près des fjords du nord-ouest, Islande 

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau) 

Quand tu pars en Islande au moment de la première semaine de l’été du calendrier nordique, il faut s’attendre à un bon -5° avec un vent d’une violence rare. Ces photos ont été prises lors d’une remontée de la côte ouest. Avec un ami, nous avons eu la bonne idée de partir dans les fjords du nord avant une tempête de neige.

On est restés bloqués une journée là-bas, avant de profiter d’une éclaircie pour tenter de s’échapper. Au final, une éclaircie de bien courte durée, quinze heures de route et notamment la traversée d’un glacier submergé de vent, neige, brouillard, avec moins de deux mètres de visibilité. Sérieusement, pendant un temps, on a flippé comme jamais.

Autour de la mer morte, Israël

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

 J’ai pris ces photos lors d’un trip en Israël et Palestine. Nous sortions doucement du Négev que l’on venait d’essorer, quand le chauffeur du bus s’arrêta sur le bord de la route pour nous dire : '"Service terminé, descendez s’il vous 
plaît". C’était un vendredi en fin d’après-midi, on avait (encore une fois !) mal calculé notre coup. Shabbat nous obligeait à rester sur le bord d’une route devenue complètement vide, à attendre un miracle.

Une heure de galère plus tard, la nuit tombée, un mec de Tel Aviv parti faire du camping vers la mer morte nous chope finalement en stop. Le lendemain, bloqués le long de l’eau salée à attendre la fin de shabbat, on rencontrait Yael, que l’on voit sur une photo, résidente d’un kibboutz situé à proximité. Elle nous y a finalement invité à boire des bières et nous gaver de houmous avec tous ses potes.

Quelque part entre Pétra et la frontière de l'Arabie Saoudite, Jordanie

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

Nous passions à pied d’Israël à la Jordanie. Le poste frontière côté Jordanien était digne d’un film des années 50. 
Le contrôleur inspectait nos passeports en fumant sa clope devant un cadre présentant le roi Jordanien, le tout sapé comme un militaire surdécoré, des médailles accrochées dans tous les sens complétaient un costume élégant.

Le reste... du désert, des montagnes, de grandes plaines. La déconnexion de notre voyage jusqu’a Pétra était rythmé par les énormes camions que l’on croisait de temps à autre en provenance d’Irak.

Joshua Tree National Park, Californie

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

Après avoir trainé pendant un temps dans la folie de Los Angeles, nous avons décidé avec ma copine de partir au calme. Ces photos ont été prises à Joshua Tree et ses environs.
 Chaleur extrême et lumière incroyable nous balançaient dans une atmosphère hyper harmonieuse. 
On voulait acheter une vieille Mercury Commuter à vendre sur le bord de la route et rester là-bas.

Askøy, Norvège

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

(Photo: Fabien Voileau)

(Photo : Fabien Voileau)

Meilleur trip. Enfin le plus particulier. Quand tu décides de partir en plein hiver avec mère et frères, c’est marrant. On a commencé par traverser le pays d’est en ouest, en plein hiver. Paysages lunaires et hors du temps, accompagné d’un -30°, nous ont guidé jusqu’a une petite île à l’ouest de la Norvège

Entouré par la mer et la forêt, notre petit abri voyait passer un pêcheur tous les jours. Le mec arrivait sur la neige en moto. Oui oui, une moto. »

Découvrez le reste du travail de Fabien Voileau sur son site personnel et son compte Instagram.

Par Thomas Andrei, publié le 12/10/2015

Copié

Pour vous :