En images : une photographe tire le portrait de femmes armées au Texas

La photographe Shelley Calton dresse des portraits saisissants de femmes du Texas avec leur pistolet dans sa série Concealed, She's Got A Gun. Racines, identité, besoin de sécurité... elles ont toutes une bonne raison d'avoir le leur.

Donna © Shelley Calton

Donna / © Shelley Calton

Que ce soit avec une simple paire de jeans ou avec le plus chic des tailleurs, il existe un objet qui accompagne beaucoup de femmes texanes dans leur vie quotidienne : le pistolet. En effet, le Texas est l'État américain le plus équipé, avec plus de 300 000 armes à feu en circulation selon le Département Américain de la Justice.

Publicité

La photographe Shelley Calton a grandi  dans la ville de Houston, au coeur de cet État du sud des États-Unis dans lequel perdure la tradition du port d'armes à feu. Avec ses deux soeurs, elle est initiée dès son plus jeune âge au tir par son père.

C'est en puisant dans les racines de son enfance que l'artiste a décidé de s'intéresser de plus près aux femmes qui ont choisi de porter quotidiennement un objet souvent considéré comme un attribut masculin dans sa série Concealed She's Got A Gun ("Cachée, elle a un pistolet"). Un projet auquel elle pensait depuis un moment, et déclenché par une anecdote racontée par l'une de ses amies.

Contactée par Konbini, elle raconte :

Publicité

Une amie m'a rapportée une histoire troublante sur un pistolet qui est apparu dans un salon de coiffure. Une femme a fait tomber son sac à main, renversant toutes les balles du pistolet qui était dedans. Les balles ont rebondit tout autour du salon manquant de peu mon amie. J'ai vraiment été intriguée par ces femmes qui décident de toujours avoir un pistolet sur elles.

Cette anecdote sur l'apparition d'un objet meurtrier dans un environnement aussi banal qu'un salon de coiffure a été donc déclencheur pour la photographe. De 2011 à 2014, armée de son appareil photo, Shelley Calton commence à faire le tour de ses proches pour trouver des "modèles" à qui tirer le portrait. "J'ai trouvé les femmes que j'ai photographiées par le bouche à oreille. J'ai débuté par mon cercle d'amis, puis après on m'en a recommandé d'autres", raconte-t-elle.

Katie. © Shelley Calton

Katie / © Shelley Calton

Publicité

Si la plupart des femmes qu'elle contacte se prêtent fièrement au jeu de son objectif, elle a tout de même essuyé quelques refus catégoriques :

Il y a quelques femmes que j'ai contactées qui n'ont pas souhaité être photographiées. Car en acceptant de l'être, c'était comme autoriser des étranger à jeter un coup d'oeil dans leur vie privée. Il y en a aussi d'autres qui ont accepté mais à condition que l'on ne voit pas leur visage, ce que j'ai fait.

Sécurité et tradition

Pour la plupart de ces femmes, posséder une arme est une chose totalement naturelle, presque innée. Élevées au tir, une grande partie d'entre elles voit ça comme une façon de perpétuer une tradition familiale comme une autre. "Plusieurs femmes m'ont parlée d'armes dont elles avaient hérité. La plupart du temps, les pistolets sont transmis dans les familles de génération en génération, avec des histoires qui les entourent", confie Shelley.

Publicité

Ces texanes prennent très au sérieux le fait d'avoir des armes, elles le voient comme une grande responsabilité. Très régulièrement elles s'entrainent au tir, une façon pour elles d'être sûres de pouvoir protéger leurs proches en cas d'agression. Car il s'agit également de ça : la peur. Elles veulent absolument pouvoir se défendre par elles-mêmes en cas de danger.

Shelley Calton explique :

Une des femmes m'a racontée avoir travaillé dans des "métiers dangereux", un dépôt de vieilles voitures et un magasin de vente d'alcool. Une autre femme possède un ranch de plus de 800 hectares et souvent des vagabonds traversent sa propriété. Il y a eu une chasse à l'homme pour le serial killer appellé "The Railroad Killer" (le tueur du chemin de fer) dans sa région.

Alana / © Shelley Calton

Alana / © Shelley Calton

Sur les clichés, on voit des femmes de toutes catégories sociales s'exhiber fièrement avec leur arme ou mises en scène dans leur vie quotidienne :

Ce qui m'a le plus frappée quand j'ai rencontré ces femmes, c'est qu'elles étaient très à l'aise et en confiance avec leurs armes. Quelques-unes possèdent plus d'un pistolet, et plusieurs une série d'armes très dangereuses. Elles les collectionnent comme certaines collectionneraient des sacs à main ou des montres.

J'ai photographié les femmes dans leur environnement, je voulais les mettre en scène dans les endroits où elles gardent leurs armes, et sur leurs corps.

Chacune d'entre elles a donc ses histoires personnelles et ses raisons de posséder une arme. À travers ces portraits de femmes fièrement armées, la photographe pose un regard dénué de jugement sur ces sujets, et permet de saisir l'ambiance qui règne dans un État encore très conservateur des États-Unis.

Carrie / © Shelley Calton

Carrie / © Shelley Calton

Kaity / © Shelley Calton

Kaity / © Shelley Calton

Jeniffer / © Shelley Calton

Jeniffer / © Shelley Calton

Millaina / © Shelley Calton

Millaina / © Shelley Calton

La série Concealed, She’s Got A Gun sera publiée dans son intégralité dans un livre à paraitre au printemps chez Keher Verlag. 

Par Constance Bloch, publié le 27/01/2015

Copié

Pour vous :