Les portraits dégoulinants de Ben DeHaan

Le photographe américain Ben DeHaan aime deux choses : la peinture qui coule et les jolis portraits. Et ses dernières créations font habilement le pont entre les deux. 

 Ben DeHaan

Karen

L'histoire de l'art, pour quelque médium que ce soit, a toujours été influencée par de nouvelles manières de faire permettant de renouveler les perspectives et d'élargir le spectre des possibles. Qu'il s'agisse, il convient de le préciser, d'une innovation technologique ou plus simplement de la "transgression" des codes, de l'utilisation d'un outil de manière détournée.

Publicité

Et dans ce dernier registre le photographe américain Ben DeHaan impressionne. Petit filou de la création contemporaine il aboutit par son inventivité à un protocole artistique novateur.

Explications. Quand on imprime des photos deux éléments sont nécessaires : de la couleur et de la lumière U.V pour "accrocher" les pigments au papier glacé. Le photographe a soustrait la lumière dans l'histoire et s'est amusé à mettre les "photographies" ainsi imprimées "debout" une fois l'impression finalisée.

Résultat ? De la peinture qui coule, des portraits qui fondent, des visages qui se déforment jusqu'à disparaitre dans un amas de couleur. La concrétisation de son travail s'achève par la création de GIFs résumant les différentes étapes du processus. À voir.

Publicité

Ben DeHaan - Uncured 

Publicité

On vous conseille également : 

Par Tomas Statius, publié le 04/07/2013

Copié

Pour vous :