Photo : Satoki Nagata et la lumière fut

Dans l'hiver mordant de Chicago, le photographe japonais Satoki Nagata capture les badauds. En toute transparence. 

Satoki Nagata

Documenter. La photographie semble avoir pour objet de graver dans une pélicule l'essence d'un instant ou de dépeindre une situation. Documenter mais aussi révéler rendre visible : jouer de subterfuges, recettes, filtres ou autres instants d'expositions pour faire éclater la vérité

Publicité

Le photographe japonais installé à Chicago, Satoki Nagata, s'intéresse à ces deux aspects de la création photographique. A part égale. Saisir la vie à Chicago avec un projet de documentaire par exemple (capturer à intervalles réguliers la vie autour de la station de métro Redline), couvrir les retombées d'une catastrophe naturelle comme dans le cas de son travail autour de la région de Tohuku au Japon.

Mais aussi se concentrer sur la lumière, sa teneur et sa matérialité dans les villes contemporaines. Le pendant de son travail de documentation est beaucoup plus artistique. Mais pas moins intéressant. Usant d'un habile "truc" de photographe (éclairer les sujets par derrière tout en utilisant une vitesse d'obturation lente) il rend les personnages qu'il photographie quasiment invisible. Ne laissant apparaitre que des raies lumineux.

Et la lumière fut.

Publicité

Satoki Nagata - Lights in Chicago

Satoki Nagati

Publicité

On vous conseille également : 

Publicité

Source : THIS IS COLOSSAL

Par Tomas Statius, publié le 19/03/2013

Copié

Pour vous :