Photographie : Sameet Sharma, un amoureux de l'argentique

Vous ne connaissez peut-être pas Sameet Sharma. Pourtant, le travail de ce photographe amateur est déjà reconnu par de nombreux magazines comme Vice ou Complex. En outre, Sameet Sharma a déjà publié deux pamphlets, des recueils thématiques de ses photos prises entre Los Angeles et San Francisco. Début mars, il sortira un nouveau livre, reflet de son exil en Suède de l’hiver dernier. Focus sur ce virtuose de l’argentique.

Une bouteille à la mer en Islande © Sameet Sharma

Une bouteille à la mer en Islande © Sameet Sharma

Le personnage est attachant, bien qu’un peu barré. Il nous raconte que sa grande passion dans la vie reste son lit, qu'il aime ne rien faire et sortir tard le soir avec son Yatisha T4 dans la poche. Il se marre aussi, quand il nous raconte qu’il s’est pris de passion pour la photo en regardant Brink, champion de roller quand il avait 10 ans, et confesse que son plus grand regret reste que ses parents ne l’aient pas poussé à devenir un enfant-star à Bollywood.

Publicité

Il a commencé à photographier ses amis dans leur vie quotidienne, de leurs interminables heures passées au skatepark jusqu’à leurs fins de soirée à vomir derrière les voitures de police. Ses clichés agressifs et décalés se font vite remarquer dans les sphères hypes de San Francisco, jusqu’à être choisis par la chanteuse K.Flay pour illustrer la cover de son E.P Hail Mary, sorti l’année dernière.

Pour l'amour de la Suède

Sameet nous raconte qu’il vient d’un trou paumé en Californie, qu’il s’est éclaté à San Francisco, mais que son voyage en Scandinavie l’année dernière lui a donné envie de définitivement lever les voiles pour l’Europe. Il a vécu à Kalmar (en Suède) pendant six mois. Là-bas, il a fait semblant de suivre des cours en biologie. Car ce qui l’intéressait vraiment, c’était de suivre ses camarades étrangers et de prendre des clichés encore plus déments qu’à San Francisco.

Publicité

De ces clichés il en a fait un livre. Cette fois, les chiens de traîneau, les vélos perdus dans la neige et les mots doux gravés dans la neige ont remplacé les clichés trash de vomis, même si on trouve tout de même quelques filles écroulées dans leur douche. Le livre, intitulé "Hej", sera présenté à la Moco Gallery de San Francisco le 1er mars prochain et sera disponible en ligne dès le lendemain sur le site de Sameet Sharma.

Ce qu’on peut lui souhaiter pour la suite ? Réussir à se réveiller avant midi au moins trois jours par semaine et finir, enfin, par percer à Bollywood. Mais pour l'instant, le rôle de photographe lève tard lui va très bien. La preuve en images.

© Sameet Sharma

Publicité

© Sameet Sharma

© Sameet Sharma

© Sameet Sharma

Publicité

Konbini-Sameet-1

© Sameet Sharma

Konbini-Sameet-2

© Sameet Sharma

Par Fanny Liaux, publié le 27/02/2014

Copié

Pour vous :