Photos : des artistes et des chats

Qui a dit que le chat n'était bon qu'à être la vedette de YouTube ? Il fut effectivement un temps où le chat avait un statut plus noble. Celui de muse de grands artistes. De Dalí à Cocteau en passant par Picasso, retour sur ces virtuoses de l'art amoureux de leurs compagnons félins.

Henri Matisse (1869-1954) et ses deux chats, Minouche et Coussi.

Finalement, rien n'a vraiment changé depuis l'Égypte antique. Après avoir été l'un des rares animaux à pouvoir accéder à l’immense privilège de la momification au même titre que les humains, le chat est devenu le roi de l'Internet non-pornographique, l'animal le plus scruté sur YouTube, allant même jusqu'à faire naître un festival entièrement dédié à son petit minois.

Publicité

Ce que l'on sait un peu moins en revanche, c'est que les artistes du siècle dernier ont souvent trouvé de l'inspiration auprès de leurs compagnons félins, comme en témoigne la sculpture de la "Chatte couchée avec son chaton", dont on ne connaît l'auteur mais qui siège actuellement au Louvre, ou encore la célèbre série "25 Cats Named Sam and One Blue Pussy" réalisée par Andy Warhol en 1954.

Un des dessins de la série limitée "25 Cats Named Sam and One Blue Pussy", par Andy Warhol (1954)

Outre Wharhol (qui avait effectivement 25 chats, tous répondant au nom de Sam), d'autres artistes avaient une muse miaulante : Dalí, Picasso ou encore Ai Weiwei, qui en possédait pas moins de 40. Sans oublier Frida Kahlo, qui prônait visiblement le chat et la nudité. Photos.

Publicité

Le chat, muse miaulante

Pablo Picasso (1881-1973).

Henri Matisse (1869-1954).

Ai Weiwei accompagné de Lai Lai, un de ses 40 chats.

Publicité

Petite session sieste pour Edward Gorey (1925-2000) et ses chats.

Jean Cocteau (1889-1963) et Karoun.

Gustav Klimt (1862-1918) et son compagnon Katze.

Publicité

Andy Warhol (1928-1987) accompagné de Robert Indiana et de ses chats dans son studio, en 1964.

Frida Kahlo (1907-1954) et son minou.

Salvado Dalí (1904-1989) avec son incroyable chat ocelot, Babou.

On vous conseille également :

Source : Flavorwire

Par Naomi Clément, publié le 30/04/2013

Copié

Pour vous :