Robert Capa : son unique interview exhumée

Si la paternité du métier de photographe de guerre lui est acquise, Robert Capa n'en demeure pas moins un personnage mystérieux. Homme de l'ombre peu enclin aux interviews, le correspondant de guerre s'est finalement peu livré à ses pairs journalistes au cours de sa vie.

Il faudra attendre le lundi 20 octobre 1947 pour que Capa, Endre Ernő Friedmann de son vrai nom, réponde à des questions au micro de la station américaine WNBC, une radio new yorkaise du groupe NBC. C'est l'unique document sonore connu de la voix du photographe, créateur de l'agence Magnum et surtout auteur de l'autobiographie Slightly Out Of Focus, ouvrage pour lequel il vient assurer la promotion.

Robert Capa

Robert Capa et Gerda Taro, sa compagne, rencontrée à Paris en 1934.

Publicité

"Une mort nette et quelque part magnifique"

Publicité

Le photographe, tout juste revenu d'un reportage en URSS avec l'écrivain John Steinbeck, se confie au micro des deux animateurs, Jinx Falkenburg et son mari Tex McCrary. Au menu de l'entretien : l'accueil critique réservé à son autobiographie, son voyage en URSS, sa transformation de Friedmann en "Bob" Capa, son fameux cliché de la mort d'un soldat républicain lors de la guerre d’Espagne en 1936.

Mais pas seulement : on en apprend plus sur le poker et sur un souvenir, celui de la mort sous ses yeux d’un jeune soldat américain à Leipzig, le 18 avril 1945, tout près de lui, qu'il qualifiera d'une "mort nette et quelque part magnifique", le dernier mort de "sa" Seconde Guerre mondiale.

L'interview originale, longue de 23 minutes, a été exhumée par l'International Center of Photography de New York. Elle s'écoute intégralement ci-dessous, en anglais :

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 22/10/2013

Copié

Pour vous :