surf-hawai.png

Une expo rend hommage aux grandes figures du surf hawaïen

Du 1er au 10 octobre à Paris, la Galerie Joseph met la lumière sur le surf hawaïen grâce au photographe Bernard Testemale, qui offre une série de portraits saisissants.

Perdue au milieu de l'océan Pacifique, l'île d'Hawaï est le berceau du surf, qu'elle a vu naître il y a plus de mille ans. L'archipel est réputé pour ses vagues parfaites et parfois titanesques, comme celles que peut abriter Jaws, l'un des spots les plus réputés (et dangereux) du monde.

Ces vagues pareilles à des murs de béton, pouvant parfois atteindre les 6 mètres, des hommes les ont domptées. Duke Kahanamoku les dévalait à toute vitesse sur sa longue planche de bois dès le début du XIXème siècle, une époque à laquelle la technologie ne façonnait pas encore les shortboards affûtés que l'on connaît aujourd'hui.

Publicité

C'est à ces hommes passionnés et courageux, ces "surfeurs de gros", que rend aujourd'hui hommage l'exposition "The Big Waves Riders of Hawaii". Supportée par Quiksilver, elle met en scène les portraits de quelques figures emblématiques de la scène surf hawaïenne, capturées par le photographe français Bernard Testemale.

Titus Kinimaka © Bernard Testemale

Titus Kinimaka © Bernard Testemale

Un retour aux origines du surf hawaïen

La galerie de personnages photographiés par Bernard Testemale est des plus variée, preuve que le surf n'est pas réservé qu'à une seule catégorie de personne. Cette exposition donne aussi bien à voir des grands champions du surf business que des chefs de village indigènes, ou des chasseurs de grosses vagues.

Publicité

Leurs visages, qu'ils soient jeunes ou marqués par les heures passées à l'eau, sont sublimés par un procédé photographique complexe inventé au milieu du XIXème siècle : le collodion. Tirées sur des plaques d’acier, ces portraits en noir et blanc aux nuances infinies, ont ainsi l'effet quasi immédiat de nous plonger dans le passé, libérant au passage une charge émotionnelle. "C’est une sorte de retour en arrière, explique Bernard Testemale. Le collodion nous ramène aux origines de la photographie." Et dans le cas de cette exposition, à celles du surf hawaïen.

Jérémy Florès ©  Bernard Testemale

Jérémy Florès © Bernard Testemale

FLORES ASSIS CREDIT BERNARD TESTEMALE

Jérémy Florès © Bernard Testemale

Publicité

"The Big Waves Riders of Hawaii" sera exposée du 1er au 10 octobre à la Galerie Joseph, 236 rue Saint- Martin, 75003 Paris. Un livre sera également tiré de ces photos, et sera disponible dès le 1er novembre sur le site www.quiksilver.com.

Par Naomi Clément, publié le 01/10/2015

Copié

Pour vous :